pub
Politique

La CDPA suspend sa participation aux travaux du CPDC

Advertisement

La Convention Démocratique des Peuples Africains (CDPA) de Léopold Gnininvi s’est retirée du Cadre Permanent du Dialogue et de Concertation (CPDC) au terme des travaux de la 14e réunion ordinaire tenue jeudi 12 janvier à la Primature, rejoignant ainsi l’OBUTS d’Agbéyomé Kodjo. «Nous sommes ici pour faire des réformes et non des réformettes», a indiqué Pascal Adoko, secrétaire général adjoint du CDPA (photo)

Notons que les membres du CPDC ont conclu les discussions sur le choix du mode de scrutin à l’élection du Président de la République : une très large majorité s’est prononcée sur le mode de scrutin à « deux tours » et l’autre partie pour le mode de scrutin à « un tour ».

En tout état de cause cette majorité des membres du CPDC propose un mode de scrutin à deux tours.

Voici la déclaration de la CDPA :

« Nous venons de clore nos travaux dans une confusion totale. Nous avons senti qu’il n’y a pas de volonté de faire des réformes. Nous sommes ici pour faire des réformes et non des « réformettes». A partir de ce moment, nous considérons que notre présence ici est sans objet. Nous suspendons donc notre participation au CPDC. Si une meilleure volonté se manifeste, nous apprécierons ».

Roger Adzafo
Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement