Advertisement
Société

GHANA : Les Nigérians déportent leur grève contre la hausse du carburant à Accra

Advertisement

Des informations de sources concordantes font état de ce que la représentation diplomatique du Nigeria à Accra, la capitale du Ghana, a été le théâtre hier vendredi de manifestations de certains jeunes nigérians qui ont protesté contre la suppression par leur gouvernement de la subvention de l’Etat sur le prix des produits pétroliers.

Les manifestants entendaient par cette action joindre leurs voix à celles des milliers de leurs concitoyens qui manifestent quotidiennement et ce depuis maintenant une semaine au Nigeria pour obliger le gouvernement du Président Goodluck Jonathan à rétablir les subventions supprimées arbitrairement.

Sur place au Nigeria, la grève perdure et la tension se durcit. La capitale Abuja et les autres grandes villes vivent au ralenti. Les quelques rares travailleurs qui osent rallier leur lieux de travail ne retrouvent que des rideaux de fer devant leur édifice. Les négociations entre les acteurs de cette crise qui commencent à avoir des répercussions sur les pays voisins du Nigeria et même au Togo n’ont pu se retrouver hier vendredi pour plancher sur leur divergence.

Au même moment où les grévistes réclament toujours le reconduction des subventions, les travailleurs du secteur pétroliers menacent pour leur part de suspendre les activités de productions du pétrole à partir du 15 janvier si l’horizon ne s’éclaircit pas.

Décidément c’est une course contre la montre à laquelle le Président Goodluck Jonathan et son gouvernement se livrent ce samedi pour sauver le pays car déjà dans les rangs des manifestants, certains n’hésitent plus à réclamer sa démission.

C.A.

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement