pub
Politique

GHANA : Le bien portant Atta Mills pourra t-il achever son mandat ?

Advertisement

Le Président John Atta Mills du Ghana a démenti la semaine dernière au Palais de la Présidence à Accra les rumeurs de ses détracteurs qui le donne pour malade et par conséquent inapte à assumer ses tâches. Devant des responsables de la presse réunis en la séance annuelle de l’évaluation des activités du gouvernement , Atta Mills a d’abord déclaré qu’il a foi que Dieu veille sur sa vie avant d’inviter ensuite ses détracteurs à choisir un médecin pour venir examiner son état de santé.

Les rumeurs sur l’état de santé du Président Atta Mills qui serait défaillant se sont accrues depuis que l’intéressé a séjourné à deux reprises en décembre et en début de cette année 2012 en Amérique pour des visites d’Etat. Les plus alarmistes ont révélé que le Président avait été dans le coma et qu’il se serait même mort. Le but inavoué pour les colporteurs de cette nouvelle est de saper l’actuel mandat d’Atta Mills et de rendre impossible sa réélection d’Atta Mills à la Présidence de la République ghanéenne en décembre 2012.

S’inscrivant en faux contre ces rumeurs, Atta Mills qui s’est tenu debout près de deux heures d’horloge durant sa rencontre avec la presse a déclaré que « c’est ici Atta Mills en face de vous. Vous pouvez tirer vous-mêmes vos propres conclusions ». Après cette présentation, Atta Mills s’est interrogé si sa vie constitue une menace pour certaines personnes avant de poursuivre « j’ai un excellent médecin qui est le Seigneur, et aussi longtemps que mon Dieu est vivant, je serai également bien portant ».

Après avoir passé en revue les actions du gouvernement notamment la construction des logements sociaux, l’amélioration de la fourniture d’eau courante dans le pays, les services sociaux, la suppression des «écoles sous les arbres», le Chef de l’Etat a aussi abordé l’affaire touchant le scandale financier d’Agbessi Woyome, un membre du NDC, parti au pouvoir et aussi ses relations avec son mentor Jerry Rawlings avec qui, il n’a aucun problème.

Au regard de ces déclarations, Atta Mills a tenu a balayé du revers de la main les folles rumeurs de ces détracteurs qui n’ont pas de projets concrets pour le développement du Ghana sinon que de le dénigrer. Sans ambages, c’est un Atta Mills sûr de sa personne qui entend achever son mandat et bien plus solliciter un nouvel en 2012 auprès des électeurs.

C.A.