pub
Enquêtes & Interviews

Entretien avec Gerry Taama Ecrivain, Editeur et Directeur de société

Advertisement

De formation militaire et s’illustrant avec son goût prononcé pour la littérature et l’écriture d’ouvrages littéraires, M. Gerry TAAMA est aussi Directeur de société. Se sentant investi de la verve politique, il ne manque de se nourrir de certaines ambitions et d’énoncer des initiatives pour sa utile contribution à la vie politique du Togo. Il s’est confié à Togoportail.net

Vous êtes un observateur avisé de la vie politique togolaise. Dites-nous ce qui vous a marqué dans l’actualité au cours de l’année écoulée.

Je citerai la création de la Cvjr. Vous savez que les gens ne croyaient pas à la mise sur pied de cette commission qui devait faire la lumière sur les évènements douloureux que notre pays a connus par le passé. Ceci dit, j’émets des réserves en ce qui concerne ses conclusions. Le procès de Kpatcha Gnassingbé, l’exclusion des neuf députés de l’Anc, le soulèvement de la ville de Kara sont autant de faits qui ont retenu mon attention durant l’année 2011.

Nous avons appris que vous êtes à pied d’œuvre pour créer une formation politique.

Je ne suis pas en train de créer un parti mais je pense qu’il faut en créer pour donner à notre pays une autre approche, une autre vision du développement.

Au Togo il existe déjà une multitude de partis politiques. S’il arrivait que vous en créiez un, qu’apporterait-il de plus?

Vous savez qu’au Togo, les leaders de parti sont les seuls à décider de tout et ils ne pensent qu’à leur intérêt personnel. La plupart ont pris de l’âge et il faut une nouvelle génération dynamique pour la relève. Il nous faut faire des projections sur cinq ou dix ans. Par exemple pour avoir cinq maires élus ou dix députés sur une période donnée, il nous faut travailler en amont pour atteindre ces résultats. Nous allons nous focaliser sur la sensibilisation citoyenne, le sens du partage des biens publics, le respect des édifices publics, la protection de l’environnement et tant d’autres choses encore.

Supposant toujours que vous vous lanciez dans la politique, et que vous vous dotiez d’un parti, serait-il proche du pouvoir ou plutôt de l’opposition?

Nous serons un parti d’opposition tout simplement.

Avez-vous des vœux pour cette année 2012?

Mes vœux de santé et de prospérité à tout le peuple togolais. Que la pauvreté diminue dans notre pays et que le pouvoir d’achat augmente pour tout un chacun. Je souhaite mes vœux d’engagement à la jeunesse togolaise afin que nous changions les choses sur le plan local et national. J’interpelle les gouvernants pour la mise en œuvre effective de la décentralisation afin que les choses puissent bouger. Mes vœux vont également à tout le personnel de Togoportail. Du courage à vous.

Réalisée par Stéphane Afekson

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement