pub
Santé

Interview : Dr Michel Kodom, président de l’Ong Aimes-Afrique apporte des précisions sur les motifs de la présence de l’ONG sur le site de la Foire

Advertisement

30 patients par jour. C’est ce qu’enregistre Aimes-Afrique sur le site de la Foire CEDEAO depuis l’ouverture officielle de la foraine commerciale. Chiffre livré par le Président de la première ONG Africaine spécialisée dans les actions médico-chirurgicales humanitaires. Rencontré ce samedi sur le site de la foire, le Président de l’Ong a confié à togoportail les précisions sur la présence de Aimes-Afrique à cette foire.

Togoportail : Dr. Michel Kodom Bonjour

Dr. Michel Kodom : Bonjour

Je rappelle que vous êtes le Président de Aimes-Afrique et vous êtes reconduit à la tète de cette organisation depuis le mois de mars dernier. Aujourd’hui, vous êtes à la foire, que pouvez-dire à nos internautes par rapport à votre structure qui est sur le site depuis le 25 novembre dernier?

Nous sommes à la foire pour rencontrer les participants des autres pays. Occasion pour nous de partager avec les autres venus d’autres pays des expériences dans nos différents secteurs d’activités. Nous nous sommes dans la santé et l’éducation et nos actions portent sur les oeuvres humanitaires; c’est l’occasion de partager l’intérêt des actions humanitaires avec les exposants et visiteurs de la foire. Et en deux semaines, nos objectifs sont atteints puisque tous les visiteurs qui passaient devant notre stand nous interrogeaient sur ce que Aimes-Afrique fait concrètement. Ils ont bénéficié des explications et sont très satisfaits d’apprendre qu’il y a plusieurs médecins qui interviennent dans le social auprès de nos populations, surtout nos populations paysannes qui manquent des soins de santé de qualité.

Alors Docteur, qu’est-ce que Aimes-Afrique a fait concrètement au niveau de l’infirmerie de la Foire ?

Au niveau de l’infirmerie comme l’année dernière, nous donnons des soins de santé à tous ceux qui viennent et surtout ceux qui ont des malaises. Vous savez, la foire attend plus de 300 mille visiteurs. Et il faut qu’il y ait une structure médicale surplace pour venir en rescousse à ceux qui vont sentir quelque malaise que ce soit. Par jour au moins, nous recevons 30 patients qui bénéficient des soins. Et nous leur donnons aussi l’opportunité de connaitre leur statut sérologique.

Pour quel but Aimes-Afrique s’emploie à faire connaitre aux patients leur statut sérologiquesur le site de la foire?

Vous savez que Aime-Afrique travaille beaucoup dans le domaine du VIH/Sida. Et sur le site de la foire nous sensibilisons les visiteurs pour que la Foire 2011 ne constitue pas un danger pour les jeunes qui y viennent et qui s’amusent. Sur le site, il y a des bars et restaurants et il y a beaucoup de jeunes; des ingredients qui favorisent rapidement des rapports occasionnels. Et il faut profiter pour dissuader certains comportements et rappeler à la jeunesse que le VIH /Sida est dans la cité. Il faut éviter que pour ces petits moments de plaisir, les jeunes contractent la maladie.

Propos recueillis Firmin Teko-Agbo, envoyé spécial sur le site de la Foire.

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement