pub
Politique

GHANA : Les élections au Ghana en passe de devenir une feuille de route pour l’Afrique

Advertisement

Le représentant du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) en Ethiopie, Khabele Matlosa, invite l’Union Africaine (UA) à étudier l’organisation des élections au Ghana afin de l’adopter comme un modèle de réussite et d’alternance pour le continent. Matlosa a fait cette déclaration en fin novembre dernier à Accra lors du huitième forum Africain sur la gouvernance.

Le Ghana, un pays ouest africain, coincé entre des voisins francophones qui sont le Burkina, le Togo et la Cote d’ivoire, se démarque au jour le jour sur tous les plans et singulièrement en matière d’organisation démocratique de ses élections. Cette distinction lui vaut aujourd’hui l’honneur d’être référencé et d’être recommandé à l’Union Africaine.

En effet pour le Représentant du PNUD en Ethiopie « les Africains doivent commencer par s’éloigner de l’étiquette négative de la violence électorale et en ce sens les autres pays Africains doivent copier l’exemple du Ghana en matière d’élection ».

En apportant un appui à l’appel lancé à l’UA par Matlosa, la Coordinatrice résidant des Nations Unies au Ghana, Madame Harmandip Ruby Sandhu-Rojon, a ajouté que lors des dernières élections au Ghana et en Zambie, la transition pacifique a montré le degré de maturité des partis politiques et de leurs dirigeants en dépit de leur divergences politiques.

Se référant à des statistiques sur le continent, Ruby Sandhu-Rojon a d’abord annoncé qu’en 2012 des élections se tiendront dans 20 pays Africains avant de révéler que durant l’année 2011 plus de 30 élections présidentielles, législatives et locales ont été organisées sur le continent. Mais certaines d’entre elles ont été émaillées de violence et la suite a été un chaos. Ces cas malheureux ont démontré le déficit démocratique et le mécontentement des jeunes sur fond de tensions ethniques.

En vue de prévenir le déraillement du processus électoral sur le continent, Ruby Sandhu-Rojon suggère la fiabilité dans les élections, un processus d’autonomisation des populations, une implication précoce des jeunes et des femmes car ils constituent des ressources puissantes mais ignorées dans la poursuite de la démocratie et la paix.

C.A.

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement