pub
Enquêtes & Interviews

Entretien avec l’artiste de la chanson togolaise Papou, «le chouchou des filles»

Advertisement

Connu à ses débuts avec le groupe « Maniac Team» et découvert par le grand public à travers sa chanson fétiche «Odadjé», un succès grand public, Papou est l’un des artistes qui ont le plus marqué la scène musicale togolaise au cours de cette année 2011. Depuis le 19 novembre dernier, son premier album «Le bout du tunnel» est sur le marché. Un délice qui a comblé l’attente de ses nombreux fans. Togoportail a rencontré pour vous le chouchou des filles de Lomé.

On vous a connu avec «Maniac Team». Pourquoi avoir quitté ce groupe qui avait pourtant beaucoup d’avenir?

Je dirai tout simplement qu’arrivé à un moment, les visions des uns et des autres différaient concernant le style et les ambitions par rapport à la musique. Moi, je fais un genre acoustique et pour pouvoir développer toutes les ressources de mon inspiration, j’ai choisi de faire une carrière Solo.

Quelles sont alors vos relations avec le groupe aujourd’hui?

Tout va bien. On se rencontre souvent pour échanger des idées ou pour parler des difficultés que nous rencontrons dans nos carrières respectives. Tout marche comme sur des roulettes. Je profite de votre canal pour leur faire un coucou.

Certains mélomanes vous définissent comme un lover parce que vous parlez beaucoup d’amour dans vos chansons. Ce sentiment tient-il réellement une grande place dans votre vie?

L’amour représente tout pour moi. C’est de bonne guerre, je crois et vous ne me direz pas le contraire!

Vous êtes donc un inconditionnel amoureux?

Rires. Je m’attendais à cette question!. Je dirai tout simplement que je suis un sentimental.

Vous êtes actuellement très sollicité à travers de nombreux concerts. Quelle sensation ressentez-vous lorsque sur scène tout le public reprend vos chansons?

Beaucoup de plaisir et assez de frisson. C’est encourageant. Cette expérience est vraiment spéciale et unique. Je ne sais pas comment vous la décrire. Il faut la vivre pour ressentir ce que c’est.

Un feat remarquable a été réalisé sur l’album avec le comédien Folo. Pourquoi ce choix?

Le titre du morceau est «Beaugavi et Papouvi». C’est juste pour apporter une touche particulière sur l’album. L’idée n’est pas d’imiter les ivoiriens mais plutôt d’encourager cet artiste et donner une touche originale à mon album. Je pense que c’est plutôt bien réussi.

L’art, la musique vont généralement avec alcool, sexe, ambiances nocturnes etc…Quel est vous, votre feeling?

Je ne dirai pas que je ne bois pas mais je le fais avec modération. La fumée ça non! Les femmes, ce sont elles qui m’adorent. Il faut dire que j’ai de la chance avec elles. Elles sont d’ailleurs mes premières fanes. Je leur fais un coucou au passage à travers Togoportail.

Vous travaillez avec Pop Industry depuis un moment. Avez-vous un contrat de production avec ce studio?

Bien sûr que oui! C’est le studio qui m’accompagne depuis que j’ai jugé bon de faire une carrière solo. C’est le lieu de saluer tout le Staff de cette structure. J’espère aussi qu’avec eux je vais évoluer dans ma carrière artistique professionnelle surtout que maintenant la concrétisation de l’album vient marquer cette volonté qu’ils ont de travailler avec moi dans la durée.

Pensez-vous à une carrière internationale?

Pourquoi pas? Dès que vous êtes connu au pays, il faut viser l’international pour se faire une image à l’extérieur. La preuve, quand j’ai lancé le single « Egalolo » sur twitter, une structure de showbiz nous a appelés pour un spectacle au Benin mais, pour certaines raisons, nous n’avons pas répondu à ce rendez-vous.

Vous êtes désormais très connu mais en même temps, il parait que vous faites partie des artistes les plus piratés au Togo. Quel est votre sentiment à ce propos?

Que voulez-vous? Nous sommes victimes de notre propre succès. La piraterie n’aide pas les artistes à aller de l’avant. Elle tue plutôt l’artiste et son art. Les pirates doivent cesser ces pratiques pour que nous puissions réellement vivre de notre travail et atteindre nos objectifs dans le show-biz.

C’est bientôt la nouvelle année, une autre s’en va. Avez-vous des vœux particuliers à formuler?

Je vous remercie pour cette occasion car je pense en effet à beaucoup de gens. Je veux parler de ma famille, des artistes et de mes fans. J’ai une pensée positive pour tout le peuple togolais et ma prière est que chaque personne puisse trouver la joie, le bonheur dont elle rêve et pour lesquels nous travaillons au quotidien. Aux médias aussi, je dis du courage et beaucoup d’innovations en 2012.

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement