pub
Politique

Qui a tué Tavio Amorin ?

Advertisement

Les auditions de la CVJR se sont poursuivies le mardi 15 novembre au siège de la commission. Plusieurs sujets relatifs notamment à l’assassinat de Tavio Amorin, du Colonel Eugène Tépé, du député Edeh Gaston et autres violations de droits humains ont été abordés. Malgré les efforts de l’équipe de Barrigah, plusieurs questions restent toujours sans réponse. Si le Dr. Ihou David Ekoudé nie toute implication dans le meurtre de Tavio, il ne cite pas pour autant l’identité des coupables.

Longtemps accusé d’avoir été l’auteur de l’assistanat du membre du Parti Socialiste Panafricain, Tavio Amorin, le Dr Ihou David Ekoudé ministre de la santé d’alors est dans son audition, revenu sur les faits.

En effet, Dr Ihou a tenté d’expliquer à l’assistance, le dévouement du gouvernement Koffigoh pour garder en vie Tavio Amorin après sa fusillade le 23 juillet 1993. Il évoquera entre autres, l’évacuation du jeune leader à bord d’un vol spécial pour la France et les mesures de sécurité prises par le ministre en personne pour assurer la protection du blessé.

Dr Ihou rejette ainsi toute responsabilité dans la mort de Amorin et Blanchit par la suite le président de la République d’alors le Général Gnassingbé Eyadema. Pour justifier ses propos, il énumère l’amateurisme des auteurs de l’acte qui auraient laissé leurs armes et pièces d’identité sur le lieu du crime; chose que, selon Dr Ihou, les éléments d’Eyadema ne feront jamais.

Il rajoutera par la suite que Tavio ne représentait aucun danger pour Eyadéma. Pourquoi l’a-t-on alors tué ? Comment est il tué ? A en croire les proches parents de la victime, Tavio aurait succombé à des coups de poignards. Le Dr Ihou accusé d’être l’auteur de cet acte démontrera que durant son séjour au CHU jusqu’à son évacuation il n’a vu Tavio Amorin qu’une seule fois en compagnie des diplomates étrangers.

Au cours des audiences de ce jour M. Tépé Komi proche parent du Colonel Tépé Eugène est revenu sur les circonstance de la mort de son oncle et de ses enfants qui ont succombé aux tortures.
Plusieurs cas de violations de droits de l’Homme ont également été évoqués par les victimes et témoins. Les audiences de ce mercredi seront consacrées aux dossiers des audiences sur requête et divers autres cas d’atteinte à la vie de personnalités politiques.

Roger Adjafo

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement