pub
Coopération

LA 22e session de l’Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE se tient à LOME

Advertisement

Les travaux de la 22esession de l’Assemblée parlementaire paritaire ACP/UE a été ouvert par le président du TOGO Faure Gnassingbé présence de son homologue Mahamadou Issoufou du Niger, de nombreux diplomates ,des députés européens et des parlementaires des 78 États ayant signé l’accord de Cotonou.

Le président togolais ouvrant les travaux s’est allé avec un ton très décomplexé. Il a abordé le problème du chômage des jeunes, la crise qui frappe les pays européens la justice internationale.

S’attardant sur la crise qui frappe les pays européens le président Faure a déclaré que les européens ont une lourde responsabilité dans la croissance mondiale et leur a demandé à ce titre de rectifier le tire s’ils ont commis des fautes. « Si vous avez, à un moment donné, commis des fautes, si y a eu quelque part, osons le dire, une mauvaise gouvernance de votre part, il faudra corriger cela.» a dit le président togolais à «ses amis» européens.

La rencontre qui prend fin le 23 Novembre abordera entre autre les questions liées au rôle de la femme dans le développement dans les pays du Sud, les bouleversements intervenus dans les pays du Maghreb, l’après printemps arabe.

Il aura également des débats sur les perspectives des défis énergétiques pour les pays en développement; les problèmes de santé publique, la problématique de stratégie de réduction de la pauvreté et du chômage chez les jeunes, l’incidence de la dette sur le financement du développement dans les pays ACP.

Germain Kokoura

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement