pub
Sport

Togo : A la recherche d’un nouveau sélectionneur des Eperviers

Advertisement

Le comité technique de recrutement mis en place par un arrêté ministériel le 28 septembre par le ministère des Sports pour plancher sur les dossiers de candidature pour le poste du sélectionneur de l’équipe nationale du Togo est à sa dernière phase. En effet, un short-list de cinq personnes des 35 au départ est sortie.

Aucun entraineur local ne figure sur cette liste de cinq entraineurs parmi lesquels sera désigné le futur sélectionneur des Eperviers. C’est le constat le plus frappant qu’on peut faire. Composé de Salokoffi Eloi, de Sossou Adjanouvi du ministère des Sports, de Gabriel Ameyi, Hervé Piza et Tino Adjété de la Fédération Togolaise de Football et de Camelio Akoussah comme personne ressource, le comité technique est en passe de désigner dans les jours, semaines voire mois à venir un nouveau sélectionneur des EPERVIERS.

Ce comité avait retenu cinq dossiers à la suite des travaux. Neveu Patrice (France), Six Didier (France), Fullond Arce Oscar (Argentine), Dujkovic Ratomir (Serbie) et Keshi Stephen (Nigéria). Qui parmi ces cinq noms pour coacher les éperviers du Togo ? Selon le processus, deux noms parmi les cinq seront éliminés par la suite des travaux du comité et les trois restants seront invités à passer une interview d’embauche à Lomé.

On se demande pourquoi, n’aime-t-on pas voir les entraineurs locaux à la tête de l’équipe nationale et que ce sont les étrangers seuls qui puissent faire l’affaire? La réponse est vite trouvée, dès que les entraineurs locaux refusent d’être malléables,ils sont vite remplacés.

En témoigne, l’antécédent du président de la FTF, Gabriel Améyi, avec le coach intérimaire Tchanilé Tchakala qu’il accuse à tort d’avoir vendu son joueur Womé Dové au club Sud Africain de Free States Stars.On attend de voir qui des ces cinq noms celui qui sera retenu.

Martial Blewu

Togopotail, toute l’information à votre portée

Advertisement