pub
Société

L’administration Togolaise sensible aux conditions de vie précaire des chauffeurs professionnels du secteur

Advertisement

Les chauffeurs administratifs du Togo vivent dans des conditions pas du tout enviables. Ils se disent lésés et ne pas ètre reconnus à leur juste valeur. Sans indemnités ni payement d’heure supplémentaire, ils se lèvent tot et rentrent tard. confirment-ils ce 14 octobre 2011 jour où les autorités les sensibilisent sur le bon comportement.

Tcha Bayaro administrateur civil au ministère des Finances du Togo, évoque la situation précaire des chauffeurs, mais reconnait leurs rôle et importance dans les missions assignées aux différents départements ministériels.

Raison pour laquelle il a décidé d’échanger avec ces derniers au nom de l’administration publique afin d’améliorer leurs conditions, leur inculquer des notions de valeurs morales et professionnelles. « Une attention particulière doit ètre accordée aux chauffeurs en vue d’améliorer leur gestion et leur rappeler leurs obligations socio-professionnelles.» affirme-il encore avant d’ajouter que les ministres, les Directeurs et les Chefs de service doivent veiller à une gestion efficace des chauffeurs qui sont des ressources humaines aussi importantes qui apportent leurs contributions dans l’accomplissement des missions globales de l’administration toute entière.

Il faut aussi et surtout signaler que le débat entre Tchao-Bayaro et chauffeurs vise essentiellement à développer l’éthique et la déontologie du métier de chauffeur, améliorer la qualité de service, améliorer l’image de l’dministration Togolaise et aider les chauffeurs à savoir se tenir face à certaines situations critiques et dangereuses.

Firmin Teko-Agbo

Advertisement