pub
International

GHANA : Des jeunes du NDC donnent un ultimatum à Atta Mills pour réhabiliter Rawlings

Advertisement

Un groupe de jeunes supporters de l’ex Président du Ghana Jerry John Rawlings ont lancé le mercredi dernier à Accra un ultimatum à l’actuel Président John Atta Mills afin qu’il reconstruise la résidence de Rawlings qui avait été ravagée par un incendie le 14 février 2009. Ces jeunes qui sont regroupés au sein du groupe des jeunes agissant pour des principes (YWCP) disent qu’ils donnent quatre semaines à Atta Mills pour répondre à leur doléance sinon ils passeront à la vitesse supérieure.

Au sein du parti au pouvoir au Ghana, le Congrès National Démocratique (NDC), on semble vivre une démocratie interne qui surprend plus d’un. En effet, il ne se passe plus aucun jour, où des groupuscules manifestent leur humeur contre ou pour et la gestion du parti et la gestion du pouvoir par Atta Mills.

Le mercredi dernier, c’était le tour des supporters de Jerry Rawlings de défendre la cause de leur champion. Regroupés au sein du YWCP, qui est une structure proche du cercle des Amis de Nana Konadu Rawlings, ex première dame du Ghana, les jeunes qui sont visiblement mecontents disent qu’ils attendent quatre semaines pour savoir la suite qu’Atta Mills réservera à leur doléance autrement dit ils tempêteront dans la rue pour faire connaitre leur grief surtout le mauvais traitement que le pouvoir inflige à Rawlings depuis la destruction de son domicile par le feu.

Le YWCP révèle par ailleurs que des représentants du gouvernement avaient fait croire à l’opinion publique que le gouvernement est entrain de reconstruire la résidence de Rawlings mais rien n’est vrai, les ruines de la maison restent intacts.

Depuis le malheureux incident, Rawlings n’a plus de résidence depuis près de deux ans et obligé de vivre dans un logement. Récemment la femme de Rawlings a avoué que son époux faute de résidence officielle est obligé parfois de vivre dans un abris de fortune au village.

Visiblement comme on le voit la question de la résidence de Rawlings est un autre facteur qui pèsera lourd dans la balance lors des élections car déjà les électeurs sans l’avoué publiquement disent que «No JJ, no vote» c’est-à-dire qu’ils ne voteront pas pour le parti si le ‘‘ fondateur ’’ ne rentre pas dans l’acquisition de ses droits et que si certains continuent à le mépriser.

C.A.

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement