pub
Politique

Fin des audiences de la CVJR à Atakpamé : Les FAT expriment devant la Commission leur demande de pardon aux familles éprouvées

Advertisement

Le mardi 18 octobre la CVJR a terminé ses audiences dans la région des plateaux. Au dernier jour des audiences les Forces Armées Togolaise (FAT) venues pour exercer leur droit de réponse ont proposé une série de recommandation à la CVJR en sollicitant entre autres, le pardon des familles éprouvées.

Dans leur déclaration lue hier, les FAT ont estimé que pour la réconciliation et l’apaisement des éventuelles victimes, les FAT recommandent entre autres de faire la lumière sur les atrocités en vue de situer les responsabilités, d’envisager d’éventuelles réparations en vue d’une cicatrisation rapide des plaies, pour donner une chance à la reconciliation, de solliciter le pardon des familles éprouvées par cette tragédie nationale.

Concernant les allégations des déposant selon lesquelles les hommes en arme ont participé aux affrontements à Atakpamé , les FAT ont déclaré que l’Etat major n’avait reçu aucun compte rendu de dérapage de la part des éléments envoyés pour rétablir le calme à Atakpamé. Il avoue cependant que «dans un tel cafouilllage avec d’un coté des actions et de l’autre des réactions, il est possible que certains éléments aient pu commettre isolements quelques abus.»

Selon la CVJR, elle a examiné en audiences privées et publiques un total de 57 dossiers à Atakpamé.

Germain Kokoura depuis Atakpamé, envoyé spécial

Togoportail, toute l’information à otre portée

Advertisement