pub
Politique

Audience CVJR à Atakpamé : Le Major Kouloum réfute les allégations de torture portées à son encontre

Advertisement

Plusieurs fois cité par les déposants à la CVJR d’être le cerveau et
le chef hiérarchique d’une milice RPT qui est à l’origine de la mort
et la désolation à Atakpamé avant , pendant et après les élections
d’Avril 2005 au Togo, le major Kouloum qui intervenait aujourd’hui
devant la commission a réfuté toutes les allégations l’accusant d’être
un tortionnaire et a plutôt rejeté la responsabilité sur les militants
de l’opposition de la ville.

Dans deux déclarations, l’une rédigée en sa qualité de coordinateur
du RPT dans la zone, et l’autre de son propre chef, le major Kouloum très attendu dans une salle pleine à craquer, a indiqué qu’au moment des présidentielles d’Avril 2005, les tueries perpétrées à
Atakpamé sont à l’actif d’une milice de l’opposition qui mettait à
exécution leur menace « la victoire de l’opposition ou la mort au RPT»

Selon lui, au cours de ses périodes les nombreuses personnes tuées
étaient les membres du RPT. Il a également affirmé que la radio la paix
et l’hôtel le relais des plateaux qui sont sa propriété, ont été
plastiqués. En somme le major Kouloum admet plutôt être une victime en 2005.

Il a informé la commission qu’il allait porter plainte notamment pour
homicide volontaire, association de malfaiteurs, vole et plasticage des
biens contre les chefs de file de l’opposition dans la zone dont un
certain nommé « Charles Taylor » dont l’audience est attendue demain.

Le président de la CVJR qui à plusieurs reprises a menacé de suspendre la séance du fait de la masse qui huait le major, a rappelé
que selon le décret de création de la Commission il n’est pas possible
de citer une personne devant un tribunal pour les propos tenus devant
la Commission.

Germain Kokoura

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement