Advertisement
Politique

Atakpamé dans la fièvre des audiences de la CVJR : Une dame dont le petit frère, le père et la grande mère sont morts tragiquement rend pulic le drame de sa famille

Advertisement

Les violences électorales de 2005 ont été selon des informations, très atroces. En ce jour de 15 octobre, les audiences de la Commission Vérité Justice et Réconciliation ( CVJR ) y sont consacrées. Montée sur le podium, une dame dont le petit frère, le père et la grande mère sont morts tragiquement raconte le drame de sa famille.

Selon la dame, au lendemain de la proclamation des résultats des élections d’avril 2005, les corps habillés sont venus dans la région et entraient dans les chambres et ont molesté des « gens ». Alors la famille a décidé de s’enfuir pour le Bénin. La grande mère qui est sans force, n’a pas pu prendre la clé des champs, a été torturé et trouva la mort dans la chambre.

Le reste de la famille pour la traversé du fleuve mono pour l’autre rive trouva sa pirogue renversée.

Le père de la dame sauva la presqu la majorité des personnes qui étaient dans la pirogue. Le petit frère de la dame est porté disparu. Son père reparti à sa recherche n’est plus retourné. On viendra par après, ressortir deux corps inertes du fleuve: celui du père et du petit frère de la dame.

«Nos yeux larmoient aujourd’hui quand nous pensons à cela» a déclaré la dame qui n’a pas pu retenir ses émotions.

D’autres témoins ou victimes des évènements ont relaté les jours sombres des périodes électorales d’avril 2005. Le lendemain de la proclamation des résultats de ces élections, des voitures seraient venues de Glei à bord desquels se trouvaient des jeunes armés.

Ceux-ci sont venus semer la désolation dans la ville d’Atakpamé, tuant des opposants et plastiquant leurs maisons. Plusieurs témoins ont désigné le commandant Kouloum comme le chef de ces jeunes venus tuer et plastiquer la maison des opposants au régime RPT.

Germain Kokoura

Togoportail, toute l’information à votre portée