pub
Société

La paix, dénominateur commun entre les religions

Advertisement

La paix, fonction de l’entente entre les religions, est ce qui ressort hier des déclarations du révérant Sagbo Sotomiafa, président de l’Association Togolaise pour la Défense de la Liberté Religieuse(ATDLR) à l’occasion d’un symposium marquant les vingt ans d’existence de l’association.

Précisant que l’Association Togolaise pour la Défense de la Liberté Religieuse qui a un bilan positif pour les deux décennies d’existence « ne représente ni une église particulière, ni un parti politique mais plutôt un courant qui a pour but de rassembler toutes les forces spirituelles pour combattre les dérives sectaires, l’intolérance, le fanatisme dans toutes ses manifestation » il a donné l’importance de l’entente entre les religions.

Selon le président, la concorde entre les religions est gage de la paix civile. « Il n’aura pas la paix sans l’entente entre les religions » a-t-il déclaré avant de préciser également que dans l’avenir, l’Association
accompagnera le gouvernement pour poser les bases juridiques de
l’exercice des religions.

Le président de l’ATDLR s’exprimait en présence du premier ministre du
Togo qui a salué l’organisation du symposium sur le thème «liberté de
religion au Togo : espoir, bilan et perspectives
» qui a regroupé
entre autre les organisations représentant les fidèles des églises
des Assemblées de Dieu, les pentecôtistes, les méthodistes et les Baptistes, l’Eglise Catholique l’Union Musulmane.

Plus de 1500 églises professent leur foi au Togo mais 457 regroupements religieux ou philosophiques sont enregistrés par les autorités compétentes.

Germain KOKOURA

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement