Advertisement
Justice

Kpatcha et les siens sous la menace d’une peine de réclusion criminelle à perpétuité

Advertisement

Démarré le 06 septembre dernier, le procès de l’affaire de tentative de coup d’Etat de 2009, est passé dans une phase, celle de la plaidoirie ce vendredi soir de la chambre correctionnelle de la Cour Suprême de Lomé.

Au terme de la réquisition de l’Avocat général, Kpatcha Gnassingbé principal accusé de l’affaire pour atteinte à la sûreté de l’Etat, et 7 autres des co-accusés encourent une peine de réclusion criminelle à perpétuité pour leur active responsabilité et implication directe dans l’affaire dont les chefs d’inculpation suite à la tentative de coup d’Etat au Togo en avril 2009, se résument aux « tentative d’attentat contre la sûreté de l’Etat, groupement de malfaiteurs, rébellion, violences et complicité ».

Ainsi, en plus de Kpatcah Gnassingbé, sont concernés par cette peine, les sieurs Assani Tidjani, le Commandant Atti, Kouma Towbeli, Casimir Tondéma Tchaa, Esso Gnassingbé et Sassou Sassouvi.

Quant au prévénu le sieur Kassiki Esso, une peine d’emprisonnement de 12 mois (dont 2 mois avec sursis) est retenue par l’Avocat Général pour port d’arme illégal.

En début de semaine prochaine, plus précisément lundi 12 septembre s’ouvrira le bal de la partie défense pour tenter de trouver une porte moins répréhensible pour les 9 accusés. 24 autres des inculpés ayant tous vu leurs charges abandonnées.

La Rédaction
Togoportail, toute l’actualité en temps réel

Advertisement