pub
Sport

Interview exclusive du président de L’AS TOGO PORT

Advertisement

Candidat au dernier congrès électif de la Fédération Togolaise de Football , le Président de l’As Togo port, Essoyaba Boukpessi affirme son soutien au bureau élu et espère que très bientôt va démarrer la D 1 au togo. Son club promu en division d’élite se positionne et se prépare activement pour la reprise du Championnat prévu le 1er octobre prochain. Le problème du football togolais, est un problème d’homme, selon lui.

M. le Président bonjour

Président : bonjour

M.le Président, quel est l’état du football togolais depuis les dernières élections ?

Merci pour l’honneur que vous nous faites en venant à nous. Vous le savez depuis les dernières élections, la Liste Rénovation a été claire sur sa position, celle d’accompagner la nouvelle équipe afin de relancer le football togolais. Il n’est donc pas question pour nous d’allons en contre courant de cette relance. Et je crois que ça fait bientôt un an que la nouvelle équipe est en train de se préparer pour relancer les compétitions. Nous espérons que cela sera fait à temps pour que le public sportif togolais en profite des grands moments de ces compétitions nationales de football. Au risque de retomber dans des disputes, des querelles et des critiques. Faire tout pour redonner gain à ce football et pouvoir tourner les regards des Togolais vers les stades les dimanches soirs.

M. le Président, depuis longtemps, le championnat est suspendu au Togo. Et beaucoup croyaient qu’il reprendrait juste au lendemain du dernier congrès électif mais jusque-là rien. Cela est-il du à quoi ?

Je crois que c’est aux dirigeants actuels de répondre à cette question. Mais comme nous sommes tous Togolais, nous connaissons la situation exacte qui prévaut dans notre pays. Peut-être, ils préparaient les derniers matchs éliminatoires de la CAN 2012, quand bien même nous sommes écartés; il est indéniable qu’on baisse les bras quelque soit l’enjeu de la compétition. Mieux encore, pour relancer le championnat de la D 1, il faut beaucoup de préalables. Je crois qu’il y a les textes à revoir, arranger les rapports avec l’Etat Togolais qui le grand bailleur. Comme ils l’ont déclaré, incessamment cela va reprendre.

La D1 va reprendre le 1er Octobre prochain, est-ce que la Fédération est prête ?

Je suis confiant puisque cette reprise, si elle doit être effective, ressort de la volonté et de l’engagement des hommes qui animent la Fédération. Ce sont des camarades, des personnes que nous connaissons bien. Ils ont de l’énergie nécessaire pour le faire. Je crois quand même qu’il y a des préalables qui ne sont pas encore au point; Des possibilités de report ne sont certes pas à écarter; Des programmes de rencontre avec les Présidents de club, de mise en place des commissions, en vue d’harmoniser les textes pour que tout soit en ordre. Il reste quelques jours, mais l’espoir que tout pourra bien se passer est toujours a envisager.

M. le Président, 5 millions pour chaque club, est-ce que c’est suffisant ?
Je me sens comme l’ensemble des sportifs, comme l’ensemble de ceux qui aiment le ballon rond. Nous avons plus besoin de la reprise que de problème d’argent. Pour les vrais sportifs, ce problème d’argent ne doit pas empêcher l’organisation et la poursuite des compétations. 5 millions aujourd’hui, hier c’était combien? je crois que si les textes sont à jour, si les organes qui doivent diriger ce championnat s’y conforment, le championnat peut connaître sa phase de démarrage. L’argent ne doit pas être un frein.

M. le Président, aujourd’hui de quoi souffre le football Togolais ?

Je vous ai dit que j’ai confiance en l’équipe qui dirige le football actuellement. Elle est en mesure de relever le défi. C’est un problème d’homme et ce problème d’hommes va être réglé. Nous avons choisi des dirigeants et je crois qu’ils s’attèlent pour que les composantes de la famille footballistique puissent se retrouver au niveau des stades.

M. le Président, selon quelques indiscrétions, le nombre des clubs serait porté à 18. L’As Togo Port fait-elle partie ?

Je vous rappelle que L’As Togo Port fait bien partie de la D 1. Cherchez les règlements généraux de la Fédération Togolaise de Football en son article 144. En fin de championnat D1, il y a que 2 clubs qui descendent et 2 qui montent. C’est vrai par après qu’il y a eu d’autres textes. Ces textes devraient émaner des textes généraux de la Fédération. Entre les règlements généraux et les règlements des compétitions, lesquels font-ils foi ?. Mieux ces textes devraient adoptés par un congrès ou une Assemblée générale. Ce qui n’a pas été fait. Même si cela n’a pas été fait, on doit appliquer ces textes. Lesquels on doit appliquer? Les règlements généraux ou les règlements de match. Sur quels critères, le nombre est porté à 18 clubs, je ne connais pas la formule exacte. Maintenant il revient au Bureau exécutif de définir le cadre de jeu. Nous avons vu dans ce pays le CPJ qui n’étant même pas élu, avait fait monter le nombre de clubs de D2 de 22 à 33. De plus il y a eu un bureau élu et je ne sais pas si c’était sous le Colonel Rock ou Tata Avlessi que le nombre de club a fait l’objet d’augmentation. Et mieux encore il s’est posé un problème au Congrès de Sokodé pour revoir les textes sur le nombre des votants. Pour qu’on revienne à 12 clubs, il faudra adopter des textes. En parlant de 18 Clubs, n’étant pas au niveau du Bureau, je ne suis dans le secret des dieux, il se pourrait que cette démarche soit motivée par des raisons que j’ignore peut être, et qu’on m’en excuse. Peut être c’est dans le souci de rassembler beaucoup plus les dirigeants, faire la paix des braves entre ces dirigeants. Je vous ai dit, que le problème du football Togolais, c’est un problème d’hommes.

Si ces considérations constituent le mobile de la démarche, tant mieux; je m’aligne derrière cela. Quelle force vous allez donner à vos enfants pour les éliminatoires 2013. Je crois que nous devons comprendre si c’est dans le bon sens, nous accompagnerons le Bureau de la Fédération. Ce sont des explications de ma part. Cela n’engage que moi.

M. le Président, comment se porte l’As Togo port ?

Oui au niveau de l’As Togo port, on s’entraîne deux fois par semaine. C’est vrai, beaucoup sont partis. Combien de fois on va les soutenir face à leurs divers besoins dont celui de l’éducation de leurs enfants et des problèmes de la santé? C’est difficile. Beaucoup sont revenus. Pas plus tard que la semaine dernière, on a eu 60 joueurs qui se sont entraînés à l’As Togo Port. Si on dit demain, on va jouer, nous avons des enfants qui sont capables de mouiller le maillot.

Mot de fin M. le Président

J’avais dit ça au Président. S’il se met dans l’objectif de développer le football, nous allons l’aider, nous sommes avec lui, nous allons l’accompagner. Le Togo a tant souffert sur le plan sportif. Il faudra qu’on se mette ensemble. Il n’y a que le football qui unisse les Togolais. J’invite l’ensemble des sportifs à se mettre sur cette voie. J’invite la Fédération à tout faire pour que nos regards soient tournés vers les stades les dimanches après-midi.

Advertisement