pub
Education

Vers une harmonisation des diplômes en équivalence dans la zone CEDEAO

Advertisement

La non-équivalence des diplômes crée des barrières dans l’espace CEDEAO, constate un expert de la CEDEAO. Une préoccupation qui mobilise les experts de la Communauté qui veulent mettre en place un système qui puisse harmoniser le système éducatif dans la zone. Ce qui aboutira sans équivoque, à l’équivalence des diplômes dans ladite communauté. Les acteurs éducatifs de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest sont en réunion à Lomé depuis ce 03 aout pour plancher sur le sujet.

«L’équivalence des diplômes dans l’espace CEDEAO est une étape obligée vers l’intégration de nos populations», déclare Adrienne Diop, Commissaire en charge du Développement Humain et du Genre. Parce qu’elle permet poursuit-elle, la mobilité professionnelle, elle contribue à l’intégration des hommes et des femmes dans la région. Comme illustration, quand un médecin, un ingénieur, un enseignant décide d’exercer sa profession dans un Etat membre, il emmène non seulement avec lui son savoir faire et ses connaissances, mais également et surtout sa culture, ses valeurs et ses croyances.

Sur place, il va s’enrichir d’autres valeurs et d’autres croyances et vivre ainsi en harmonie avec les citoyens de son pays d’adoption. « C’est dire donc toute l’importance que la Commission de la CEDEAO accorde à ce programme d’équivalence des diplômes au delà de sa logique pédagogique. » ajoute Dr Adrienne Diop.

Ainsi la rencontre de la capitale togolaise vise à examiner le rapport d’étude de faisabilité sur l’équivalence des diplômes dans l’espace. Et les participants auront aussi l’opportunité d’écouter des communications sur entre autres la Convention D’Arusha, les LMD et ce qui se fait actuellement dans le domaine médical. Les discussions prennent fin le 6 aout prochain.

Firmin TEko-Agbo

Togoportail, toute l’actualité à temps réel

Advertisement