pub
Médias

TOGO : SOS Journalistes en Danger

Advertisement

Depuis quelques moments, des informations persistantes faisant état d’une menace de mort contre les Membres de SOS Journalistes en Danger, défraient la chronique au Togo. Des réactions et sorties médiatiques se multiplient pour attirer l’attention des organisations de défense de droit de l’homme au plan national et international, et des différents acteurs du pays sur le danger. La dernière sortie de SOS Journalistes en Danger, c’est ce mercredi 03 août; une sortie au cours de laquelle l’Association a annoncé l’organisation d’une marche pacifique prévue pour ce samedi 06 août.

Selon un communiqué rendu public par l’Association des Journalistes en Danger, «Depuis quelques temps, des informations persistantes font état de menaces réelles d’atteinte à l’intégrité physique et à la vie de certains journalistes jugés critiques vis-à-vis du pouvoir en place. Ces menaces qui proviendraient de l’Agence Nationale de Renseignement (ANR) et qui sont attentatoires aux libertés de presse et d’expression, ont été largement condamnées aussi bien par les associations de journalistes que par les organisations de la société civile et les partis politiques ».

Ainsi, une grande marche pacifique est prévue pour demain, samedi 06 août. SOS Journalistes en danger lance ainsi un appel à la mobilisation aux Organisations de la Société Civile, aux partis politiques, aux syndicats, aux revendeuses, aux Organisations estudiantines, aux populations de Lomé et de ses environs à participer massivement à cette manifestation pacifique.

« Ensemble disons non aux menaces contre les journalistes, non aux fermetures illégales des radios par l’Autorité de Règlementation des Postes et Télécommunication et disons aussi haro sur les allégations de complots de l’Agence Nationale de Renseignement(ANR) contre la presse », pourrait-on lire dans leur communiqué rendu public.

Face à cette atmosphère de peur et de suspicion de complot qui règne au sein de la corporation des professionnels de média au Togo, des réactions diverses se font entendre. Les associations de professionnels de médias au Togo ne sont restés passifs sur le sujet.

Ainsi, l’Union des Journalistes Indépendants du Togo (UJIT), le Conseil National des Patrons de Presse (CONAPP), l’Observatoire Togolais des Médias (OTM) ont entrepris des démarches auprès des autorités. Le but de leur démarche est d’exiger que la lumière soit faite sur ces allégations et que des dispositions soient prises par ces autorités pour que les journalistes soient protégés et ne soient plus inquiétés dans l’exercice de leur profession. Une rencontre a eu lieu entre ces trois organisations et les journalistes le mardi 2 août 2011 à la Maison de la Presse à Lomé. Il s’agissait pour les responsables de l’UJIT, du CONAPP et de l’OTM de rendre compte aux journalistes des démarches faites auprès des autorités de notre pays.

Une déclaration conjointe que voici a été faite à cet effet par les trois organisations professionnelles de presse. Pour accédez au communiqué, ouvrez le document joint.

Déclaration Conjointe

La Rédaction

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement