pub
Médias

REVUE DE PRESSE

Advertisement

La gestion calamiteuse du projet BIDC par le docteur Badjona Songnè, la pression de la FTBC et de la FESYTRAT qui évite aux Togolais une nouvelle hausse du prix des produits pétroliers et la résurrection du CPDC par Faure Gnassingbé, sont les sujets qui meublent la revue de presse de cette semaine.

Le prêt consenti par l’Etat togolais auprès de la BIDC pour équiper les hôpitaux a été géré d’une manière calamiteuse par le Colonel Badjona Sognè. Ce dernier dilapide les fonds en ne dotant les hôpitaux que du matériel vieux et inadapté aux besoins de l’heure.

Abordant ce sujet, «Liberté, n° 1030 du 16 août 2011» qui titre à la Une : «Dossier ; Projet BIDC, une supercherie du Prof. Kleber Songnè : Du matériel inadapté, des patients qui meurent à cause des données erronées affichées par les machines» écrit : «L’exécution du projet d’équipement des structures sanitaires du Togo ou Projet BIDC piloté par le Conseiller médical de Faure Gnassingbé, le Colonel Kléber Badjona Sognè continue de faire couler beaucoup de salive dans les milieux hospitaliers. Et pour cause, le personnel soignant avoue ne pas trouver son compte dans le matériel acheté par l’homme de confiance du prince de la nation. Des matériels inadaptés ou de très mauvaise qualité, des tables d’opération de fabrication artisanale, des scanners perpétuellement en panne, des aspirateurs qui prennent feu quand ça leur chante, voilà le lot de désagréments auxquels doivent quotidiennement faire face les médecins dans leurs tâches d’assistance aux malades. Face à ces accusations, le médecin militaire et conseiller médical du Président de la République botte en touche et voit derrière ces attaques des mains de détracteurs».

S’intéressant au même sujet, «L’Alternative, n° 92 du 16 août 2011» titre à la Une : «Santé : Dilapidation des dix milliards de F CFA du Projet BIDC : Le Conseiller de Faure, Colonel Badjona Sognè dote les hôpitaux de matériels de très mauvaise qualité et non fonctionnels» et note : «Lorsqu’on dit ‘‘Projet BIDC’’, dans les milieux de la Santé au Togo, la terminologie fait penser à la bagatelle de dix milliards de francs CFA empruntée par le Togo à la BIDC sur un fonds indien. Elle fait surtout grincer les dents, du fait de la dilapidation de l’enveloppe par un des conseillers du Chef de l’Etat, le Col. Sognè. Au lieu de contribuer à améliorer le plateau technique vétuste et généralement hors d’usage de notre système de santé, ce projet semble plutôt avoir plongé les établissements de soin dans une situation plus catastrophique caractérisée par la qualité douteuse des matériels acquis et des infrastructures réalisées, pire que les anciens matériels et ouvrages qualifiés de vétustes et hors d’usage».

Depuis la mise en place d’un mécanisme de vérité de prix à la pompe, le coût des produits pétroliers manipulé à dessein par le gouvernement ne cesse de croître de mois en mois. L’actuel ministre du Commerce, Arthème Ahoomey-Zunu pour justifier cette manœuvre qui paraît injustifiable, se confond dans des explications qui sont loin de convaincre les Togolais. Aussi les syndicats FTBC et FESYTRAT ont-ils menacé de lancer un mot d’ordre de grève.

Suite à ces menaces, «Liberté, n° 1030 du 16 août 2011» titre en couverture : «Prix des produits pétroliers à la pompe : La FTBC et la FESYTRAT évitent aux consommateurs une nouvelle hausse de 30 F CFA pour ce mois d’août» et précise : «Elles étaient beaucoup plus attendues sur la diminution à la pompe des produits pétroliers à leurs prix du 4 juin, c’est-à-dire à 567 F CFA le litre du Super Sans Plomb, avec les répercussions équivalentes sur les autres produits, comme indiqué sur la liste des revendications. Mais à défaut, elles ont réussi (sic) à contraindre le gouvernement à s’abstenir d’augmenter à nouveau les prix du carburant à la pompe, qui devraient être pour ce mois d’août, de six cent vingt-cinq (625) F CFA le litre du Super, selon le mécanisme de fixation des prix et les calculs effectués. Ce qui aura pour l’effet de corser davantage l’addition des consommateurs togolais, eux qui n’ont pas encore fini de supporter les affres de la dernière augmentation».

Abordant le même sujet, «Forum de la Semaine, n° 1003 du 16 août 2011» qui titre à la Une : «Discussions sur la hausse du prix des carburants : Malgré les résultats partiels obtenus, la FESYTRAT et la FTBC veillent au grain». Indiquant que le Togo aurait échappé à une nouvelle augmentation en ce mois d’août, le confrère indique : «Les discussions entamées depuis le début de ce mois d’août entre le gouvernement et la FESYTRAT (Fédération Syndicale des Transporteurs du Togo), la FTBC (Fédération des Travailleurs du Bois et de la Construction), des Syndicats des taxi-motos et autres. Face à la pression des syndicats de mettre leur menace à exécution, le gouvernement a cédé, concédant ainsi des résultats partiels à leurs interlocuteurs».

Il a été décidé le vendredi dernier, au Conseil des ministres extraordinaire, la redynamisation du Cadre Permanent de Dialogue et de Concertation (CPDC) en vue des discussions devant aboutir aux réformes institutionnelles et constitutionnelles avant les prochaines échéances électorales.

Abordant ce sujet, «Crocodile News, n° 854 du 16 août 2011» qui titre en manchette : «Acculé par des tensions : Faure veut ressusciter un CPDC moribond», souligne «Savi de Tové et ses acolytes reprennent du service au sein du CPDC. Le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé, acculé par des tensions qui couvent et qui risquent de l’emporter décide de remettre en marche la machine moribonde de dialogue». S’intéressant au même sujet, «La Dépêche, n° 583 du 17 août 2011» titre en manchette : «Dialogue inclusif : Le Gouvernement fait des yeux doux à l’opposition» et écrit : «Sept mois après, le Chef de l’Etat invite la classe politique au dialogue dans le Cadre d’un CPDC rénové et disposant de moyens matériels et financiers conséquents en vue de poursuivre les discussions sur tous les sujets qui restent à examiner dans le cadre des réformes prônées par l’APG… La présente offre qui annonce suffira-t-elle pour amadouer l’opposition échaudée par l’échec des dialogues répétés ? Dès l’annonce de la nouvelle par le Conseil des ministres extraordinaires du vendredi dernier, la réaction de l’opposition ne s’est pas fait attendre. Le parti OBUTS, par la voix de son président, M. Agbéyomé Kodjo, a accueilli favorablement la nouvelle. Idem pour le PRR de Nicolas Lawson».

Allant dans le même sens, « Chronique de la Semaine, no 159 du 18 août 2011 » titre en manchette : « Relance du dialogue au sein de la classe politique : Le CPDC rénové, un cadre idéal pour les réformes institutionnelles et constitutionnelles ». Indiquant que le CAR et l’UFC rejettent l’initiative, le confrère précise : « Lors de son message à la Nation le 31 décembre 2010, le Président Faure Gnassingbé avait promis à la classe politique un dialogue inclusif destiné à discuter des réformes institutionnelles et constitutionnelles. Depuis, certains partis politiques ; notamment le CAR, l’UFC et l’ANC ne cessent de crier à « la mauvaise foi » du président qui, selon eux ne tiendrait pas sa promesse/ Aujourd’hui, c’est chose faite.
Le Président Faure Gnassingbé vient de démontrer sa bonne foi en décidant d’inviter la classe politique à ce dialogue ». Même son de cloche pour « Le Libéral » qui dans sa parution no 33 du 17 août 2011 » titre en manchette : « Relance du dialogue politique : Faure tend à nouveau la main ; Jean-Pierre Fabre toujours dans la surenchère ». Réagissant par rapport à ce sujet, «Le Regard, n° 745 du 17 août 2011» titre en manchette : «Faure annonce un faux dialogue pour se maintenir au pouvoir après 2015».

Relevant que le CAR s’étonne du silence sur la limitation du mandat présidentiel et que l’ANC pose des préalables avant toute discussion, le confrère note : «Pour qu’il y ait un dialogue sincère, celui qui invite à dialoguer devrait traiter ses adversaires avec un minimum de respect. Mais l’attitude adoptée par Faure jusqu’à présent, n’indique pas qu’il a foi en un dialogue véritable».

D.M pour Togoportail

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement