pub
International

Localisation de l’eldorado : « Luanda, la ville la plus chère au monde », selon Mercer

Advertisement

Mercer, une société internationale de conseil en ressource humaines dans le monde, a classé dans son rapport de 2010, Luanda, la capitale de l’Angola comme la première ville la plus chère au monde. Sur le top 50 du classement, 11 villes africaines figurent parmi les villes économiquement chères.

Le dernier rapport de Mercer a classé Luanda, la capitale de l’Angola en tête du top 50 des villes les plus chères au monde. Dans ce classement, les trois villes qui suivent directement Luanda sont Tokyo, la capitale du Japon, Ndjamena, la capitale du Tchad, Moscou la capitale de la Russie et Genève, une ville de la Suisse.

Pour la première fois, le Top 10 des villes les plus chères du monde inclut trois villes africaines. Outre Luanda qui détient le recors mondial et de Ndjamena qui arrive en troisième position, Libreville, la capitale de Gabon décroche la septième place.

Les officiels de Mercer indiquent que les villes sont sélectionnées sur la base des demandes des clients multinationaux. Longtemps en marge de cette sélection, les villes africaines commencent à être représentées dans le classement. Mais ce qui suscite la curiosité ici, c’est le regain d’attention que les uns et les autres portent aux villes africaines. La raison majeure évoquée par certains est que les grandes agglomérations africaines représentent désormais des pôles d’attraction pour les entreprises internationales dans tous les secteurs d’activité. Le niveau et le coût élevé de la vie des employés expatriés expliquent en d’autres termes la visibilité des villes africaines dans le classement.

Soulignons que le Top 10 des villes les plus chères est dominée par les villes africaines, tandis que l’Europe et l’Asie suivent respectivement en deuxième et troisième position. Au bas de l’échelle avec un rang de 208 eme, la ville d’Addis Abeba en Ethiopie se trouve être la ville la moins chère d’Afrique. Niamey, la capitale nigérienne occupe le 23e rang alors que Dakar au Sénégal est 32e et Abidjan, la capitale économique ivoirienne, arrive en 45e position.

La société de conseil en ressource humaines fait ses classements en se basant sur certains critères à savoir l’environnement politique, l’environnement économique, les conditions sanitaires et médicales … et des biens de consommation. Le Togo réuni t-il toutes ces conditions?

CA pour Togoportail

Togoportail, toute l’actualité à temps réel

Advertisement