pub
Justice

Justice : L’ancien Premier ministre Eugène Adoboli à la barre !!!!!!

Advertisement

La cour d’assises de Lomé a démarré ses travaux le lundi 18 juillet. Parmi les dossiers qui passeront dans les mains de nos magistrats figure l’affaire Adoboli Eugène, ancien Premier ministre de feu président Gnassingbé Eyadéma. Avant sa nomination comme Chef du Gouvernement du 21 mai 1998 au 31 août 2000, Eugène Adoboli était fonctionnaire international à la Conférence des Nations Unies sur le Commerce et de Développement (CNUCED) à Genève et de l’Unité Inspection des Nations Unies. Il est aujourd’hui rattrapé par une affaire qui remonte au temps où il était chef du gouvernement.

Il s’agit de la construction des villas luxueuses dans la cité OUA pour accueillir le sommet des chefs d’Etat et de gouvernement africains en 2000. A l’époque, le gouvernement avait pris des mesures attractives afin d’inciter les opérateurs économiques et les hommes d’affaires à construire des villas luxueuses qui devraient servir d’abord à loger les hôtes de marque avant de revenir à leurs propriétaires.

C’est justement dans cette affaire que M. Eugène Adoboli serait mêlé au détournement de fonds qui s’élèveraient à des centaines de millions. D’autres noms sont également cités parmi lesquels les anciens ministres Issa Samarou et Hope Agboli.

La question que l’on se pose est de savoir si les accusés seront présents à cette audience dès lors qu’ils sont pratiquement tous hors du pays. D’ailleurs, selon une source proche de la famille Adoboli, l’ancien Premier ministre réclame plutôt des arriérés de salaire que l’Etat lui doit en lieu et place des poursuites judiciaires dont il se dit ne pas être concerné.

Visiblement, ce procès semble répondre aux coups de gueule de l’Ambassadeur des USA au Togo, Mme Patricia M. Hawkins, qui accusait le gouvernement d’être complaisant envers les prévaricateurs qui ne sont jamais inquiétés.

Le procès intenté contre l’ancien Premier ministre démontre clairement la volonté du gouvernement de lancer une croisade contre les corrupteurs et les corrompus. Mais Mme Patricia Hawkins et le peuple Togolais voudraient voir le gouvernement aller plus loin dans la traque des détourneurs des deniers publics.

Source: Chronique de la Semaine n° 155 du 21 juillet 2011

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement