pub
Culture

Coup de projecteur sur Madou, la go de l’Afro music

Advertisement

Myrima MAKEBA, Bella BELLOW, Aïcha KONE … des noms qui continuent de faire des émules et des valses dans le monde musical africain. Aujourd’hui encore bien de talents émergents sur le continent, viennent assumer la relève de ces anciennes gloires de l’afro music, ce genre musical qui sait résister à l’effet détériorant du temps et de l’espace; après l’époque des anciennes gloires, de nouveaux mérites, pas de moindres s’affichent sur scènes avec brio et s’y affirment avec prouesses et éclat. Une nouvelle génération d’artistes africaines qui ne tarissent pas d’éléments et d’atouts artistiques, et qui assument la relève de ces brillants précurseurs de l’afro music. Dans la file de ces artistes musiciennes qui célèbrent les richesses du continent à travers le filtrat d’un mélange entre la tradition et la modernité, se positionne au devant de la scène, Madou, nommée la Go de l’afro music pour ses prouesses dans ce genre musical.

La Go béninoise de l’Afro music a les germes de la musique afro dans les veines. Elle est née avec.

L’afro music, cette tendance musicale bien populaire et toujours envoutante qui vous emballe avec les sonorités captivantes et l’ivresse d’un métissage de rythmes et de danses harmonieusement exécutés, est vite adoptée par Madou. Une artiste qui séduit aujourd’hui avec son style qui vous emporte dans les cordes vocales d’une tendance musicale généreuse de thématiques et de mélodies bien dansantes.

Jeune Madou flirtait déjà avec la danse, le mannequinât et le cinéma, avant d’embrasser une carrière musicale professionnelle en 1996. Elle a été propulsée parmi les grands noms qui marquent l’année 96, avec le morceau «dotou», extrait de son tout premier album, qui lui fait obtenir le prix de la paix. Elle devient alors incontournable dans le show Biz Béninois.

Quelques mois après, elle réussira à glaner plusieurs lauriers dont la nominée au Kora Awards en Afrique du Sud dans la catégorie meilleur Artiste d’Afrique de l’ouest.

Ses premiers lauriers, loin de la faire dormir, lui redonnent plus d’ardeur et de motivation pour produire sur le marché «RACINES», un quatrième album qui confirmera tout le talent et les acquis professionnels qu’on lui attribuait.

Concocté dans un style Afro Music, métissage de folklores authentiques, d’Afro beat, de juju Music et de variété, cet album présente une originalité inouïe et s’inscrit dans la world.

Chanté en Fon , Mina, Yoruba, Dioula , Appolo, Français, «RACINES» présente un excellent duo avec l’Artiste ivoirien ORENTCHY, sur le titre « prends ton pied » qui sensibilise sur la pandémie du Sida.

Sorti en 2003, «RACINES» a permis déjà à Madou d’être nominée pour la seconde fois au Kora Awards 2004 dans la catégorie meilleur Artiste d’Afrique de l’ouest.

Son talent et son acharnement au travail lui ont fait avoir la sympathie des mélomanes dont les ivoiriens qui l’ont surnommée « la go de l’Afro Music » ou encore « la chanteuse aux reins habiles ». « Ma musique permet à l’esprit de voyager et au corps de vibrer » se plait-elle à dire.

Son écriture musicale se caractérise par sa densité. Sa musique parle le langage du monde comme savent si bien le faire, les grandes musiques qui résistent au temps et à l’espace.

Dotée d’une voix puissante et enivrante, ses prestations scéniques finissent par achever les plus sceptiques car c’est une véritable bête de scène et une véritable graine de stars, bien classée parmi les artistes africaines qui marquent leur temps.

Etoile dont l’éclat a su éblouir le 08 Juillet 2005 l’illustre Jury des TOP D’OR qui n’a pas hésité lors de la cérémonie de la remise de trophée organisée par le célèbre magazine culturel ivoirien “TOP VISAGES”, à lui décerner le prix TOP DES TOPS de la Meilleure Chanteuse Africaine.

Après la sortie de son 5ème album ” Dari-djimi ” en feat avec O’NEIL mala, Madou se prépare pour produire un DVD de son dense répertoire musical avant d’entamer son entrée en studio pour le 6ème album qu’il promet très attendu et prometteur d’autres révélations de succès.

STYLE MUSICAL DE MADOU

Le style musical de Madou prend sa source dans l’Afrique des traditions pour se jeter dans le lit de la modernité. C’est une synthèse d’instruments explorant l’Afrique des traditions dont elle tire ce nectar qui donne un si bon goût à sa musique.

La fusion des sonorités yoruba (percussions bénino-nigérianes) telles le talking drum, le djimbé, le kaka, lui assure une note exceptionnelle qui débouche sur l’Afro beat, la djoudjou, le jazz, la soul, la pop music.

Bref, le style musical de Madou pourrait- on dire, est l’expression achevée des musiques de fusion qui parcourent aisément les civilisations tout en s’affirmant, tout en séduisant.

Vicarmelo TIEM

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement