pub
International

Côte d’Ivoire : un rapport d’Amnesty International pointe du doigt les forces de sécurité gouvernementales

Advertisement

En Côte d’Ivoire, Amnesty International accuse les forces de sécurité gouvernementales et une milice soutenue par les autorités actuelles d’avoir créé un climat de peur dans l’ouest du pays. Le rapport publié mercredi 27 juillet et basé sur une mission de deux semaines effectuée en juin, décrit un climat qui empêche des centaines de milliers de personnes déplacées suite aux violences postélectorales, de retourner chez elles. Au moins 500 000 Ivoiriens vivent hors de chez eux, ce qui explique le titre du rapport : « Nous voulons rentrer chez nous, mais nous ne pouvons pas ».

Advertisement

Publier un commentaire