pub
Société

Au coeur de nos réalités sociales : Les hommes profiteurs de largesses dames, qui sont-ils vraiment?

Advertisement

Les dérives sexuelles des femmes sont généralement les plus dénoncés sous les cieux africains. Si plusieurs facteurs peuvent justifier cette situation il faut reconnaître que de nos jours ce ne sont plus seulement les jeunes filles qui livrent leurs corps contre de l’argent mais les hommes aussi prennent goût à cette nouvelle forme de business. Le sujet a intéressé Togoportail qui vient d’y consacrer le dossier de la semaine. Communément nommés gigolo, ils sont généralement présentables, beaux gosses et frais dans leur jeune âge. Mettant en avance leur charme et côté garçons chics pour séduire les dames socialement aisées, ils aiment vivre au dépens d’elles et ce, malgré leur âge avancé.

Plus discrets, généralement jeunes, étudiants et toujours bien habillés, les gigolos choisissent pour cibles des veuves, des épouses dont les maris résident à l’étranger, des commerçantes et femmes d’affaire divorcées ou encore les maîtresses qui ne sont pas au foyer conjugal.

Ils entrent en contacts avec ces dames de diverses manières. Les tactiques varient selon les cibles. Certains se font recruter comme domestiques ou chauffeurs. Dès leur prise de service ils ne cessent de se montrer disponibles, gentils et surtout amusants; ils ne reculent devant rien pour se procurer des accessoires de séduction pour taper dans l’oeil de Madame. Malgré le salaire qui ne permet de joindre les deux bouts, les chasseurs, s’achètent des parfums haute gamme, dans des boutiques de luxe. Ces ingrédients et astuces suffisent à attirer l’attention des patronnes ou amies de la patronne qui commencent par lui trouver des qualités, qualités que ces dames ne retrouvent généralement pas chez leurs maris.

D’autres encore font leur entrée dans la famille en attirant la sympathie de l’époux. Le mari dans l’intension de leur apporter une aide financière afin de pouvoir poursuivre leurs études les engage comme répétiteurs pour ses enfants. La suite, on peut la deviner, le monsieur engagé finit par répéter madame au lit…La ration alimentaire quotidienne du ”grimpeur occasionnel” est pris en compte dans les repas de famille, avec divers autres profits tirés de ce type de relation extra conjugale; ce qui permet au répétiteur de mieux gérer ses charges habituelles.

Dans ce genre de couples où les femmes généralement plus âgées et jouissant d’une forte personnalité, l’on se pose la question de savoir qui fait la première avance.

Fossi un jeune aide-comptable de formation transformé en chauffeur d’une riche commerçante du Port autonome de Lomé nous explique le début de ses aventures avec sa patronne: «On faisait généralement de longs voyages. Toutes les fois, elle dénigre son mari devant moi et m’admire pour ma galanterie. Elle m’a demandé si j’étais fiancé. Devinant ses intensions j’ai rapidement dit non. Un soir elle m’amène dans un hôtel. Elle m’a offert à boire t à manger. Après avoir longtemps minimisé son mari, elle m’a promis de l’aide financière si je gardais secrète cette soirée. Souls nous montons dans la chambre et c’était le début d’une belle aventure.

Pour ce qui est des avantages, ils sont multiples: Côté des jeunes hommes, il faut noter que les gigolos ont une situation financière généralement au dessus des jeunes de leur génération. Ils s’offrent les plus belles tenues, des motos, des appartements meublés. Ils ne faut surtout pas perdre de vue les voyages à l’étranger. Les dames quant à elles profitent de la virilité de ces jeunes en multipliant les rencontres amoureuses. Les messieurs mis au respect sous la pesanteur de monnaie trébuchante et sonnante, ils sont à la merci des leurs dames qui les pompent avidement à mort. C’est le prix à payer, et attention aux crises de jalousie; bonjour les dégâts, si jamais madame surprend son cavalier en compagnie d’une autre…
Ce business aussi intéressant soit-il n’est pas sans risque.

Selon Fossi, au début de sa relation avec sa patronne, celle si était gentille et docile, cependant avec le temps elle devenait trop exigeante.

D’autres personnes contactées dans le cadre de ce dossier qui ont souhaité garder l’anonymat nous ont cependant révélé de graves dangers dans cette activité.
Les dames souvent jalouses n’acceptent pas voir les gigolos avec des jeunes filles. Certaines vont jusqu’à mettre un terme à la vie du jeune homme s’il continue d’entretenir d’autres relations.
Parfois c’est aussi les époux qui finissent par découvrir l’infidélité de leurs femmes et s’en prennent aux jeunes hommes.

Un gigolo a même confié à notre équipe de reportage qu’il est le véritable père de deux enfants de la famille de la dame mais qu’il ne compte pas les reconnaître.

Il faut enfin noter que certaines femmes souffrant des infections sexuellement transmissibles notamment le VIH/SIDA, n’hésitent pas de les transmettre à leurs partenaires. Comme quoi, chaque chose à son prix à payer. Prenez la vie du bon côté.

Dossier réalisé par Roger ADZAFO pour Togoportail

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement