pub
Santé

Togo: La reprise de service assurée par les agents de santé dans les hôpitaux

Advertisement

Déclenché le 30 mai dernier suite à l’appel du Syndicat National des Praticiens Hospitaliers du Togo (SYNPHOT), le mouvement de grève observé par les agents de la santé publique, a connu un dénouement avec la signature de l’accord signé ce mercredi entre le gouvernement togolais et les responsables des grévistes. Les agents de santé grévistes ont repris le chemin du travail en retournant aux seringues et bistouris. Ceci pour le grand bonheur des patients laissés à eux-mêmes depuis quelques jours.

Un tour l’équipe de reportage de Togoportail au Centre Hospitalier et Universitaire de Lomé Tokoi, ce jeudi matin a permis de constater que les praticiens hospitaliers ont mis fin à leur grève et ont suivi la levée de mot d’ordre de grève reconduite la veille.

D’ailleurs le versement de la prime d’appoint annuel est de nouveau entamé depuis mercredi après-midi. Cette mesure qui fait partie des points de revendication, fait l’objet de satisfaction à l’instar des autres points de l’accord signé ce mercredi à la Primature. Ont pris part,côté gouvernement, à la cérémonie de cette signature, les ministres Pascal BODJONA, Esso SOLITOKI, Octave Nikoué BROOHM, Charles Kondi AGBA; quant aux syndicalistes, ont participé à la cérémonie, les premiers responsables de SYNPHOT dont son Président David Ekoué DOSSEH. Celui-ci déclare à la fin de la cérémonie que, ‘’ cette entente parvenue entre les autorités et le corps des agents de la santé, est une avancée importante dans la mesure où c’est la population dans son ensemble qui en est le grand bénéficiaire. Je crois que pour le collectif et la partie gouvernementale et surtout dans l’intérêt de la population, il est quand même important que nous puissions arriver à cet accord. La signature de cet accord constitue une étape nouvelle dans l’amélioration des conditions de vie et de travail du personnel de santé et ceci dans l’intérêt des patients.’’

Cette reprise de services qui est à saluer est intervenue suite à de moultes discussions et de répétitives négociations entre les deux parties (syndicat et gouvernement); l’une des pommes de discorde a été la prime d’usure physcologique que certains membres du gouvernement dont le nouveau ministre nommé à la tête du département trouvait non valable. Un terrain d’entente a été ainsi trouvé avec le rattachement de cette prime à celle de la contagion. Cette dernière a d’ailleurs constitué un autre élément d’achoppement dans les négociations. Les 18 000 F.CFA convenus au niveau du gouvernement comme prime de risque de contagion ne sont pas acceptés par les syndicalistes qui proposaient 20.000 F CFA. Finalement, les négociations ont abouti à un accord sur la prime de risque contagion dont le montant est plafonné à 19.000 F CFA.
Quant à la prime de risque d’usure psychologique, elle n’a obtenue aucune suite favorable.

Les praticiens hospitaliers du Togo ont renoué avec la profession et vont veiller à la bonne santé de nos populations, ceci pour le soulagement des patients qui attendent depuis quelques jours à bénéficier des soins et services des agents de la santé.

Voici les termes de l’accord

Entre le comité interministériel ad’hoc représentant le Gouvernement d’une part,
et le Collectif des Syndicats et Organisations des Agents de santé représenté par son Bureau Exécutif National d’autre part,
Il a été convenu de ce qui suit, conformément aux revendications du Collectif des syndicats et Organisations des Agents de santé :

1. 1- Pour la connexion internet dans les 3 C.H.U : les travaux ont commencé au C.H.U Tokoin et devront être achevés dans les 3 centres au plus tard le 31 juillet 2011.

1. 2- L’audit financier des formations sanitaires ayant des difficultés dans l’application de l’arrêté interministériel relevant les taux des primes de garde et d’astreinte, sera effectué par l’Inspection Générale d’Etat, l’inspection Générale des Finances et éventuellement des cabinets privés après la transmission de la liste des structures sanitaires à auditer par le Ministre de la santé au Ministre de l’Economie et des Finances.

En raison de la complexité des préparatifs des audits, une date précise, ne saurait être fixée. Toutefois, pour les petites formations sanitaires, la procédure peut être accélérée afin que l’audit soit opérationnel à compter du lundi 1er août 2011. A la fin du processus, les rapports seront présentés à une commission composée des représentants du Gouvernement et du Collectif pour des dispositions à prendre.

1. 3- Pour l’appoint de 180 000 FCFA au titre de l’année 2010, le paiement qui avait été suspendu a repris ce jour mercredi 22 juin 2011 et se poursuivra sur toute l’étendue du territoire national.

1. 4- Concernant le statut particulier, il a été convenu que son adoption soit différée par rapport au statut général de la fonction publique.

Toutefois, les deux parties se sont entendues pour l’application dès janvier 2012 des primes de technicité, de risques et contagion. Pour le personnel soignant, les montants mensuels des primes retenues sont consignés dans le tableau annexé au présent accord.
Le personnel administratif de toutes les catégories conserve la prime de risque et contagion fixée mensuellement à 19.000 FCFA jusqu’à l’adoption du statut particulier du personnel médical, paramédical et technique de santé.

Un acte administratif sera pris afin de tenir compte de toutes ces mesures dans le budget 2012.
Pour le reste des dispositions relevant de ce statut particulier, les deux parties ont convenu de la nécessité de renforcer la commission mise en place à cet effet.

En conséquence, le Bureau Exécutif National du Collectif des Syndicats des agents de Santé lève le mot d’ordre de grève et appelle tous les agents des formations sanitaires à reprendre le travail dès ce jeudi 23 juin 2011 à 07 heures.

Fait à Lomé, le 22 juin 2011

La Rédaction

”Togoportail, toute l’information à votre portée”

Advertisement