Environnement

L’UEMOA au chevet du Togo dans sa lutte contre l’érosion côtière

Le président de la commission de l’UEMOA (Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine) Soumaïla Cissé et le ministre togolais de l’environnement Kossivi Ayikoé ont signé hier à Lomé les documents d’octroi au Togo d’une subvention de 2,140 milliards de F.CFA. Cette subvention est destinée à soutenir le Togo dans sa lutte contre l’érosion côtière. Ce qui va permettre aux autorités togolaises d’engager de grands travaux de construction de 5 épis d’une longueur de 1550 mètres tout au long du littoral entre Aného et Gounoukopé. "Cette convention constitue un nouveau jalon posé dans la ligne et riche chaîne de coopération entre l’Uémoa et le Togo" a déclaré Soumaïla Cissé qui a rappelé que grâce à un précédent financement de l’Union en février 2009, le projet de réfection et de stabilisation de la berge ouest du Lac-Togo a été réalisé. Tout en rassurant l’UEMOA de la bonne réalisation du projet, Le ministre Kossivi Ayikoé a traduit toute la volonté du gouvernement à engager les travaux dans les meilleurs délais. A cet effet, les travaux de constructions ont été confiés à l’Agence d’exécution des travaux publics (AGETRUR-Togo) qui va procéder dans les prochains jours au lancement des appels d’offres. "Je suis persuadé que cette convention de financement qui vient à point nommé, va soulager les communautés côtières de la ville d’Aného à travers la réalisation de ce projet", a-t-il indiqué.