Politique

Le RASALT oeuvre pour la prohibition de trafic d’armes légères

Advertisement

Le comité préparatoire sur le Traité du commerce des Armes des Nations-Unies, est prévu du 11 au 15 juillet prochain. Le Réseau d’Action Sur les Armes Légères au Togo (RASALT) encourage les autorités togolaises à s’impliquer davantage dans les négociations afin que cet accord international voit le jour et soit signé par tous les Etats parties. Ceci dans le cadre de la Semaine Internationale d’Action contre Violence Armée qui se déroule du 13 au 19 Juin 2011.

Pour le RASALT, tous les pays, de ceux qui les produisent à ceux qui les utilisent, doivent faire partie du même accord qui affirme que la vente d’armes à des milices ou à des opérateurs sans scrupules doit être interdite. Les cas des libyens et ivoiriens en sont une parfaite illustration.

Le RASALT en appelle donc aujourd’hui les délégués des Nations-Unies à établir des contrôles rigoureux sur un large éventail d’armes et de munitions.

Pour toute question de vente ou d’achat d’armes par les Etats, le RASALT recommande qu’une évaluation soit faite du niveau général de violence et d’instabilité dans le pays destinataire et l’obligation pour les autorités de l’Etat importateur de délivrer une autorisation d’importation correspondant au certificat d’utilisation finale avec suffisamment d’informations sur l’expéditeur, les transporteurs et toute autre partie contractante; il est recommandé egélement par le RASALTque l’obligation soit tenue à l’endroit de la délivrance d’une autorisation d’exportation par l’Etat exportateur.

« Un Traité international sur le commerce des armes à toute épreuve permettrait de promouvoir la justice, la paix et la sécurité dans tous les Etats et particulièrement dans nos pays africains qui souffrent du fléau de la violence armée et des conflits »,conclue le Réseau.

Firmin TEKO-AGBO

 »Togoportail, toute l’actualité en temps réel’

Advertisement