pub
Culture

La Troupe BOUAM a laissé des empreintes honorables à Angoulême et dans d’autres villes de la France

Advertisement

Du 07 au 21 juin, la Compagnie BOUAM du Togo a séjourné en France, dans le cadre d’un échange culturel entre la France et le Togo, initié par l’Association Radio Pirates. Un plateau de belles scènes artistiques de marionnettes a été ainsi offert par la troupe durant ce séjour marqué par des ateliers d’initiation en danses, en musiques, en percussions et en manipulation de marionnettes avec les enfants.

Au cours de ce séjour marqué par le déroulement du Festival de Musiques Métisses, un évènement culturel qui se tient chaque année à Angoulême en France, la troupe féminine BOUAM a fait des escales d’activités artistiques et culturelles dans les villes de Nantes, Miramont de Gueyenne, d’Angoulême et d’Ile d’Yeu.

L’une des activités marquant, est la série de deux spectacles de marionnettes offerts à la 36ème édition de Musiques Métisses d’Angoulême par la première troupe féminine du Togo, notamment “Le trésor de KOFFI’’ et “ La Royauté se mérite’’; ces deux pièces ont toutes été écrites et mises en scènes par Adama BACCO, la Présidente Fondatrice de la troupe et professionnelle de la culture, comédienne et artiste marionnettiste. Un succès remarquable obtenu au terme des prestations qui ont fait bonne impression et ont suscité un engouement très vivant auprès du public du Festival de Musiques Métisses d’Angoulême, les 11 et 12 juin dernier.

Célèbre troupe féminine de marionnettes au Togo, BOUAM a proposé un spectacle riche et pluridisciplinaire autour de la marionnette, avec des percussions et de la danse, animé par les manipulatrices elles-mêmes, au nombre de 4 au total. Ces dernières savent subtilement et habilement manier les cordes de ficelles de figurines qui au cours d’une prestation émouvante se personnifient et deviennent de véritables interlocuteurs d’un public très impressionné et fasciné par l’agilité des actrices et la flexibilité étonnantes des marionnettes. « J’ai été impressionnée par le visage des marionnettistes qui changaeint en fonction de l’humeur de leurs marionnettes » déclare Lucie, une spectatrice très emballée par le spectacle.

Ce succès obtenu au cours de leur séjour en France n’a été réalisé sans l’effort supplémentaire et la détermination dont la troupe a toujours fait preuve. En effet, face aux différentes péripéties enregistrées au cours de leur voyage, notamment l’égarement de l’équipement culturel par la compagnie aérienne empruntée, le manque de répétition avant les prestations, un emploi de temps super chargé, les marionnettistes de BOUAM ont su surmonter les difficultés pour offrir des spectacles alléchants qui confirment le talent et le professionnalisme qui la distinguent au Togo et au plan international. Une situation que positive la Présidente de BOUAM, Mme Adama BACCO qui déclare, “Avec cette tournée qui dénote d’un succès, nous les membres de troupe, nous nous sentons encore plus solidaires et remontés pour faire face à d’autres défis plus importants et les leçons tirées de ce séjour marqué de quelques difficultés et imprévus loin de nous affecter, mobilise davantage les membres et nous invite à rechercher toujours de l’excellence dans nos travaux, dans le but de valoriser notre richesse culturelle et artistique partout où nous seront sollicités »

Rappelons que la compagnie Bouam, originaire du Togo, est créée en 1997. En 2006, en reconnaissance de leur créativité, elle remporte le Prix de l’Indépendance du Togo dans la catégorie « Meilleur groupe artistique ». Passionnées, les femmes de la compagnie ont su marier dans leurs spectacles plusieurs arts : la pratique de percussions, la manipulation de marionnettes et la danse.

Vicarmelo TIEM

”Togoportail, toute l’actualité en temps réel”

Advertisement