pub
Finances

La Française Christine Lagarde portée à la tête du FMI

Advertisement

Première dame nommée à la tête du Fond Monétaire International (FMI), Christine LAGARDE, âgée de 55 ans va prendre pour 5 ans, les destinées de l’une des Institutions financières les plus prestigieuses au monde. Désignée ce mardi 28 juin 2011 directrice générale du FMI, elle succède un autre Français, Dominique Strauss-Kahn à ce poste. C’est le 05 juillet prochain, qu’elle prendra ses fonctions.

Née en 1956, avocate en droit du travail et de la concurrence, Christine Lagarde a fait ses premiers pas professionnels en dirigeant un cabinet international à Chicago. Femme manager d’envergure internationale, sa culture anglosaxone enrichie d’une touche d’interventionisme à la française, fait merveille. C’est d’ailleurs ce qui l’a propulsée rapidement sur le devant de la scène économique mondiale.

Fervente adepte de la régulation des marchés financiers, Christine Lagarde est en première ligne de la construction d’une gouvernance économique mondiale.

Nommée 2007 ministre de l’Economie et des Finances de la France, elle a été la première à occuper ce poste dans l’un des pays membres du G7. C’est surtout dans ce cadre que ses compétences et aptitudes avérées seront remarquées et appréciées dans les grands cercles des économistes au plan international. Elle va alors conduire la politique économique française dans le contexte d’une des crises les plus graves depuis la deuxième guerre mondiale.

Après quelques impairs sans grandes conséquences au début de sa nouvelle carrière, Christine Lagarde va ensuite gérer les turbulences économiques au mieux des intérêts de la France et de l’Europe.

En France, après être passée par le ministère du Commerce extérieur, Christine Lagarde a battu le record de longévité au poste de ministre de l’Economie et des Finances durant la cinquième République.

En 2009, Christine Lagarde a été classée par le magazine Forbes 17ème dans la liste des femmes les plus influentes de la planète. Elle va certainement gagner des places dans le classement 2012.

Elle a donc eu cet après-midi, la lourde responsabilité de prendre la tête de la puissante institution internationale qui coiffe les banquiers du monde. Elle était en lice avec le mexicain Agustin Carstens, le gouverneur de la Banque centrale du Mexique.

La Rédaction

Togoportail, toute l’information à temps réel

Advertisement