pub
Politique

Komlan MALLY limogé (en photo), Charles Kondi AGBA rappelé pour sauver les meubles

Advertisement

Un décret présidentiel publié hier soir sur la Télévison Togolaise (TVT), nomme le Professeur Charles Kondi AGBA, ministre de santé en lieu et place de Komlan MALLY, le tout dernier des ministres limogés sous l’ère Faure GNASSINGBE, Président de la République du Togo.

Ce limogeage intervient au moment où le secteur de la santé connait un mouvement de grève des médecins et praticiens des hôpitaux sur toute l’étendue du territoire national. Les agents de santé du Togo exigent notamment l’adoption de leur statut particulier et la dotation sans délai des trois Centres Hospitaliers et Universitaires d’une connexion Internet.
Un audit financier des Centres Hospitaliers et le versement de l’appoint annuel 2010, relatif aux primes de risques font également parties des points de revendication.

Paralysé en début de semaine avec l’accentuation du niveau de grève entamée depuis le 30 mai dernier, ce secteur vital pour le développement du Pays est confronté à des difficultés liées à l’amélioration de conditions de travail et de vie des agents hospitaliers, problèmes que le ministre n’aurait pas su bien gérer en ces temps de crise, selon certaines indiscrétions.

Il aurait payé les frais pour son manque de mesure et de bonnes décisions pour solutionner les problèmes posés et parvenir à un dénouement heureux à la grève dont les discussions achoppent sur notamment sur leur statut particulier et le montant mensuel des primes de risques.

Rappelons que suite à son départ du poste de Premier ministre, le ministre Komlan MALLY ne cesse de vivre un parcours qui dégringole; du son poste de ministre d’Etat, il est devenu simple ministre avant d’être limogé.

Son remplaçant le ministre Charles Kondi AGBA n’est pas un novice à ce poste. Il l’a déjà occupé de décembre 2007 à septembre 2008. Espérons que son expérience aidera à dénouer la crise, car c’est la vie de nos pauvres citoyens qui en pâtit malheureusement. Une situation qui va à contre courant de la politique de développement social et de relance de l’économie nationale tant annoncée par le gouvernement qui semble se préoccupé de l’amélioration des conditions de vie de nos populations.

La Rédaction

Togoportail, toute l’information ç temps réel

Advertisement