Société

Journée Mondiale de Réfugiés célébrée au Togo

Advertisement

La journée Mondiale des Réfugiés célébrée ce 20 juin, a été marquée au Togo par l’organisation des activités socio-culturelles qui ont regroupé principalement des réfugiés, à Lomé. Initiée par les autorités qui ont anticipé la journée, les réfugiés ressortissant de différents pays africains résidents au Togo, ont partagé le 18 juin dernier des moments de réjouissance et de festivités meublées de danses, de chants et de prestations artistiques diverses.

Il faut souligner que le Togo accueille de nos jours plus de 20 mille réfugiés venant de 14 pays de par le monde dont le Burundi, le Tchad, le Ghana, le Rwanda. Les cas les plus prononcés, ce sont les Ivoiriens qui se sont déplacés suite aux conflits et troubles qui ont émaillés la crise post-électorale en Côte d’Ivoire.

Mais il faut signaler que certains sont au pays depuis le déclenchement de la crise en 2002. Leur nombre s’accroit depuis la reprise des exactions juste au lendemain des dernières élections de fin 2010. Quelques uns rencontrés affirment être au Togo que suite à la chute du Président Laurent Gbagbo le 11 Avril dernier. « On s’occupe pas trop bien de nous », nous apprend un réfugié. Pour ces derniers, aucune difficulté à enregistrer sur le plan santé. Ceux qui sont en ville sont laissés à leur propre sort. D’autres qui se retrouvent dans le camp de réfugiés d’Avepozo sont pris en charge (nourris), mais ne reçoivent pas régulièrement de l’argent de poche, selon les interlocuteurs réfugiés. «Les filles du camp sont toutes tombées enceinte » s’en moque une autre avec éclat de rire.

La plupart de ces réfugiés demandent aux autorités togolaises et Onusiennes d’améliorer leurs conditions de vie. « Qu’on nous fasse le passeport et qu’on nous fasse partir en occident », clame et conclue un autre jeune Ivoirien.

Ajoutons aussi que la Journée Mondiale des Réfugiés se célèbre depuis l’an 2000.

Firmin TEKO-AGBO

 »Togoportail, toute l’actualité en temps réel »

Advertisement