pub
Développement

Genre et développement: Les femmes tiennent leur destin en main

Advertisement

Afin d’aider les femmes à évoluer dans la vie socio-économique, il est mis en place le projet AGLAE « approche genre levier de l’activité économique » qui bénéficie d’une subvention de 3 ans (2009-2012) par le ministère français des Affaires Etrangères et Européennes au titre d’un fond de solidarité prioritaire.

Le programme vise à contribuer à l’Objectif n° 3 du Millénaire pour le Développement (OMD), objectif qui consiste à promouvoir l’égalité des sexes et l’autonomie des femmes. Les principales actrices de ce programme sont des femmes d’Afrique de l’Ouest qui travaillent dans les secteurs agro alimentaire et de petit élevage, d’artisanat et de commerce dont la tranche d’âge est comprise entre (20 et 30ans); Elles sont tenues d’être formées sur le tas ou dans un centre spécialisé et n’ont pas d’emploi dans les secteurs pour lesquels elles sont formées, ainsi que les coopératives ,organisations et réseaux de femmes actives impliquées dans le développement économique.

Pendant quatre jours, les porteurs de projet des ONG participantes auront l’occasion de travailler sur un premier bilan des projets mis en œuvre dans plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest.

A en croire M. ASSILEDI, Président de AGLAE « en Afrique les femmes, les groupements sont très actifs et doivent être reconnus; mais actuellement elles n’ont pas le même pouvoir de décision que les hommes et ne tirent pas la même reconnaissance sociale de leurs activités, alors qu’elles sont très largement impliquées dans l’économie de leur pays et disposent de savoir faire essentiels au développement » .

L’atelier prend fin le 23 juin prochain a Lomé.

Ayi ATAYI

Togoportail, toute l’actualité en temps réel

Advertisement