pub
Culture

BUTODRA et 20 ans après?

Advertisement

Le Bureau Togolais de Droit d’Auteur a été crée le 10 juin 1991 conformément à la loi du 91-12/10/06/1991 portant protection de droit d’auteur du folklore et des droits voisins. Ceci dans le souci d’une meilleure gestion collective du droit d’auteur. A l’approche du 10 juin, date de célébration des 20 bougies de la structure, le site officiel d’informations générales au Togo (Républic of Togo) a publié un papier d’angle sur l’institution de gestion collective de droit d’auteur au Togo. Togo Portail vous propose de partager le contenu de la publication .

Le Bureau togolais des droits d’auteurs (BUTODRA) fête ses 20 ans; deux décennies de combat contre la piraterie érigée en système au Togo. Malgré ces difficultés, l’institution est parevenue à protéger les artistes qu’ils soient musiciens, chanteurs, photographes, écrivains au réalisateurs. Plus de 2000 professionnels adhérent au Bureau ; ils perçoivent des droits à raison de deux versements annuels et bénéficient même d’une assurance accident.

Mais pour Idrissou Traoré Aziz, le directeur général du BUTODRA, la guerre contre la piraterie et la contrefaçon est loin d’être gagnée. Il peut compter sur le soutien des services de sécurité (police, gendarmerie et Douanes) et sur une aide financière de l’Etat de 10 millions de Fcfa par an.

Les redevances – modestes – sont issues des restaurants, bars, discothèques, hôtels et des radios et télévisions. Pour les CD et DVD contrefaits et les photos volées, les artistes ne peuvent pas faire grand chose.

Source: www.republicoftogo.com

Advertisement