pub
Culture

Bientôt dans les rayons

Advertisement

Nous vous l’annoncions dans l’une de nos récentes publications; après la « Charcuterie de la République » parue en 2006, l’écrivain, metteur en scène et consultant culturel togolais Frédéric Gakpara a annoncé la sortie le 27 juillet prochain de son second roman « A l’ère des internautes ».

Lors de la conférence de presse du 09 juin dernier, les annonceurs et sociétés de la place sont invités à lancer des commandes pour soutenir l’écrivain et la littérature togolaise. Dans la mesure de notre possibilité, nous nous solidarisons avec l’artiste en proposant au public le résumé de l’ouvrage intituilé « A l’ère des Internautes », un ouvrage qui nous transporte dans un monde imaginaire de 2102, là , les hommes seront des Humains Génétiquement Modifiés. Édité aux éditions Moffi est accompagné du « dictionnaire de l’internet » l’ouvrage de Fréderic Gakpara est un théâtre libertin de 150 pages.

Voici donc le résumé:

Nous sommes à l’an 2102, l’ère des Internautes ; ces Humains Génétiquement Modifiés (HGM), conçus sur le modèle des Technologies de l’Information et de la Communication, ne parlant qu’en verbe informatique et ne se nommant que par des numéros de série de fabrication, selon leur genre, leur date de fabrication, leur génome et leur société de production. Le parfait cybermonde !
Voici donc deux Internautes qui découvrent, en exploration, un coin de la Cyberespace et s’estomaquent de l’état primitivement biologique de ses occupants : les Hommes. Ils se proposent de les biotroniser au modèle de leur civilisation qui offre une intelligence artificielle et un bonheur virtuel. Mais les exemples de Vies Virtuelles donnés à ces aborigènes pour les persuader ne valent aucunement la Vie Eternelle que ces derniers espèrent.

La déception est aux portes. Le doute s’empare même des Internautes. Ils en viennent à des hostilités…

Rappelons que Frédéric GAKPARA, est né le 27 avril 1975 à Lomé. Ecrivain, metteur en scène, humoriste, consultant culturel,… il a fondé le Centre Culturel Denyigba qu’il a dirigé de juillet 2000 à février 2011. Après avoir édité un grand succès en 2006 avec La Charcuterie de la République, œuvre humoristique inspirée de son concept littéraire “théâtre libertin”, il tutoie le monde de la science fiction avec cette deuxième publication dont l’écrit et les premières interprétations datent pourtant de 2002. Mieux vaut tard que jamais, A l’ère des Internautes paraît pour une culture informatique de tous les mordus du web et pour le rêve robotique des futuristes…

Roger ADZAFO

Togoportail, toute l’actualité en temps réel

Advertisement