pub
International

Ban Ki-moon réélu à la tête de l’ONU pour cinq ans

Advertisement

Ban Ki-moon est donc réélu pour un second mandat de cinq ans à la tête de l’ONU. Vote sans surprise, puisqu’il n’y avait aucun autre candidat déclaré. L’Assemblée générale de l’ONU s’est prononcée à main levée. Un vote sans enthousiasme pour un secrétaire général qui souffre toujours d’un manque de charisme, même s’il a semblé s’affirmer plus fortement avec les révoltes arabes ces derniers mois.

Ban Ki-moon est l’homme du consensus. Ce diplomate de carrière coréen a rompu avec le style de Kofi Annan et façonné une diplomatie discrète, privilégiant les contacts en coulisses pour tenter d’apaiser les crises, plutôt que les dénonciations publiques. Souvent désigné comme l’homme des Etats-Unis, son profil bas a aussi emporté l’adhésion des Russes et des Chinois, toujours méfiants face aux ingérences de l’ONU.

Ses détracteurs lui reprochent d’avoir affaibli la position de secrétaire général en n’utilisant pas suffisamment la tribune des Nations unies. Ses silences ont été particulièrement marquants sur le Sri Lanka en 2009 et sur les droits de l’homme en Chine.

Travailleur, opiniâtre, Ban Ki-moon s’est aussi clairement rangé du côté des manifestants pendant les révoltes arabes, condamnant avant le Conseil de sécurité, les répressions en Egypte, en Libye et en Syrie. Il a aussi fait preuve d’une fermeté nouvelle sur la Côte d’Ivoire. Signe, peut-être, qu’une fois libéré des contraintes de sa réélection, Ban Ki-moon saura se montrer plus audacieux.

Source:www.rfi.fr

Advertisement