pub
Société

Wildaf-Togo et la coalition, femmes et bonne gouvernance pour une “gratuité totale” de la césarienne

Advertisement

Wildaf-Togo (Réseau, Femmes, Droits et développement en Afrique) et la coalition, femmes et bonne gouvernance ont plaidé mardi lors d’une conférence de presse à Lomé, pour la “gratuité totale” de la césarienne au Togo.

“Le 29 avril, le gouvernement a annoncé la subvention de la césarienne à 90%. Nous disons que c’est bien et c’est bon pour la société togolaise. Mais nous disons aussi qu’il y a certaines femmes qui n’ont même pas les 10.000 F .CFA à payer. Et nous exhortons le gouvernement à continuer les efforts pour que la césariene soit totalement gratuite”, a déclaré Mme Claire Quenum, présidente de Wildaf-Togo.

Selon elle, des Associations des femmes sont déterminées à sensibiliser et éduquer les femmes sur les dangers de la grossesse et les riques de l’accouchement.

“Nous sommes engagées aux côtés du gouvernement pour sensibiliser, informer et éduquer les femmes pour qu’on puisse voir à l’avance, les dangers de la grossesse, les risques de l’accouchement. Nous allons aussi éduquer nos jeunes filles à prendre les dispositions nécessaires pour qu’elles accouchent dans de bonnes conditions”, a souligné Mme Claire Quenum.

La prise en charge par l’Etat de 90% du coût de la césarienne est une réponse à des cris d’appel des organisations féminines qui ont sollicité du gouvernement togolais la gratuité de la césarienne.

Cette décision est entrée en vigueur depuis le 2 Mai dernier dans tous les centres de santé publics.

Au Togo, le coût global de l’intervention césarienne s’élève à environ 80.000 FCFA (près 180 dollars), comprenant les kits et consommables de près de 50.000 FCFA et autres coûts divers estimés à 30.000 FCFA.

Advertisement