pub
Culture

Colloque international de “Pax Africana” du 17 au 19 Mai à Lomé

Advertisement

La Fondation “Pax Africana” de l’ancien Premier ministre togolais et ancien secrétaire général de l’OUA (actuelle Union Africaine) Edem Kodjo tiendra un colloque international du 17 au 19 mai prochain à Lomé, rencontre à laquelle participeront de grandes personnalités africaines, a appris samedi l’Agence Savoir News auprès de ladite Fondation.

Placée sous le thème : “L’intégration comme facteur de la renaissance africaine”, cette grande rencontre sera ouverte par le chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé.

Dix ateliers seront animés lors ce colloque avec des sous-thèmes variés : “Bilan de l’Intégration régionale et continentale”, “Libre circulation des personnes et des biens”, “La nécessité de l’appropriation de l’idée et du processus d’intégration par les peuples”, “Le rôle du secteur privé dans l’intégration” ou encore “La contribution des Communautés Economiques Régionales (CER) à l’intégration africaine : progrès et perspectives”. D’autres sous-thèmes tels que “La Science et la Technologie au service de l’Intégration et de la Renaissance africaine”, “La responsabilité de la Diaspora africaine dans le processus d’Intégration et de Renaissance de l’Afrique” et “La Renaissance africaine par l’intégration” feront également l’objet de discussions.

Plusieurs personnalités dont Atukwe Okai, Président de l’Association Panafricaine des Ecricivains (PAWA), Stanislas Adotévi, ancien ministre du Bénin et ancien Directeur à

l’UNICEF, Samia N’Krumah, Député à l’Assemblée nationale du Ghana (Fille du Président Kwame N’Krumah) et Elikia M’Bokolo, Historien sont attendues à ce colloque où ils animeront des panels.

Béchir Ben Yahmed, Directeur de publication de Jeune Afrique (invité d’honneur), Olusegun Obasanjo, ancien Président du Nigeria, Thabo M’Beki, ancien Président d’Afrique du SudAblassé Ouédraogo, ancien Ministre des Affaires Etrangères du Burkina Faso, Ancien Directeur général adjoint de l’OMC sont également attendus à Lomé.

Rappelons que “Pax Africana” a pour objectif de garantir la paix en Afrique, par l’analyse des conflits et leur prévention, la négociation, la médiation et d’oeuvrer pour un développement accéléré du Continent et de ses pays par des actions multiformes propres à atteindre cet objectif.

Ses missions : prévenir les conflits par une intervention rapide suite à des analyses précises de la situation socio-politique des zones et des pays à risques et prendre des initiatives pour assurer la paix, par la médiation, la conciliation et la négociation.

Cette Fondation veut également servir de plate-forme de réflexion et d’action pour un développement adéquat et accéléré de l’Afrique en tablant essentiellement sur son intégration continentale ou régionale, accompagner les gouvernements dans la réalisation de leurs programmes de développement et mobiliser de ressources pour la mise en oeuvre des programmes définis.

Advertisement