pub
International

Côte d’Ivoire : Des tirs à Adjamé, au coeur d’Abidjan

Advertisement

Des tirs nourris d`arme lourde et de kalachnikov ont été entendus en fin d’après-midi ce lundi à Abidjan, dans le quartier d`Adjamé (nord), où des hostilités militaires se précisent pour la première fois après des échauffourées avec les forces de l’ordre la semaine dernière

Des riverains témoignent à Afriscoop que les tirs à l`arme lourde entendus se poursuivaient jusqu’à 18 GMT dans les environs du secteur de Williamsville, peu plus au nord du quartier commercial d’Adjamé.

Adjamé abrite trois camps des Forces de Défense et de Sécurité dont un de l’armée (état-major), un autre de la gendarmerie (Agban) et celui de la Compagnie Républicaine de Sécurité (CRS) de police.

Adjamé est le quartier voisin à celui du quartier administratif du Plateau qui lui abrite le siège du pouvoir ivoitrien, le Palais présidentiel.

Des insurgés favorables à Alassane Ouattara, reconnu président de la république par la communauté internationale, affrontent les forces armées loyales au chef d`Etat sortant Laurent Gbagbo, depuis début décembre.

Ils contrôlent presque Abobo un quartier pro-Ouattara au nord d’Abidjan, samedi dernier ils avaient progressé jusqu’à la lisière du quartier de Cocody avant d’être repoussés par une offensive de l’armée régulière.

Ces nouveaux combats, les seconds dans la seule journée de lundi, interviennent après une attaque dans la matinée non loin de la résidence privée du général Philippe Mangou, chef d`état-major des forces armées fidèles à Laurent Gbagbo, à Yopougon, un autre quartier d`Abidjan favroble à ce dernier.

Advertisement