pub
Tourisme

Clin d’oeil sur le tourisme au Togo

Advertisement

Bien que de dimension modeste‚ le Togo offre au voyageur une diversité de traits physiques et humains‚ une variété de faune et de flore : c’est l’Afrique en miniature.De tels atouts permettent au pays de s’adapter à la civilisation des loisirs et d’attirer de nombreux visiteurs.Le découpage administratif du Togo‚ inspiré par les réalités géographiques permet de repartir les sites touristiques par les grands ensembles régionaux.

1-La REGION MARITIME :

La région maritime s’étend du littoral atlantique à la latitude de la ville de Tokpli ; on peut y distinguer 3 (trois) pôles touristiques.
# La ville de Lomé : véritable métropole nationale.Elle est renommée pour ses plages au sable fin‚ ses vestiges coloniaux (le wharf) la cathédrale‚ le temple protestant …)‚ ses quartiers traditionnels‚ ses forêts sacrées‚ ses lagunes et son grand marché multicolore avec le golfe un coin au diverses réalisations artisanales et artistiques (batik‚ objets d’arts‚ djimbé…).On ne peut passer sous silence le village artisanale et du village du fétiche.
# Le littorale et le lac Togo: Sur l’axe côtier ‚ des villages de pécheurs‚sont blottis à l’ombre des cocotiers .A 30 kilomètres de la capitale ‚2 (deux) villes historiques ‚Agbodrafo et togoville‚ surplombent le lac Togo .De ces 2 villes on retient « la maison des portugais »‚l’orphelinat KING MENSAH ‚le centre animalier (crocodiles …)à Agbodrafo et le palais royale avec l’histoire du Togo à togoville .Entre ses 2 (deux) citées s’étale le vaste plan d’eau du lac sur lequel de nombreux touristes pratiquent le sport nautique. Plus à l’Est‚ Aneho‚ ancienne capitale du pays rappelle par les noms touristiques de certains quartiers (Nlessi‚ Flamani …) et par le charme désert des ruelles et de quelques bâtisses‚ la traite nègrière et l’époque coloniale.Au delà de la lagune Glidji‚ berceau du peuple « Gen » et siège de plusieurs divinités‚ se replie pieusement sur elle-même toute l’année‚ attendant les manifestations grandioses de la fête Yèkè-Yèkè.
# La basse vallée du Mono : le fleuve abrite une riche faune aquatique : les hippopotames y règnent en maîtres et attirent de nombreux touristes ; les caïmans affectionnent les berges la rive droite s’ouvre sur la réserve de togodo où vivent en liberté biches‚ phacochères‚ singes…

2-LA REGION DES PLATEAUX

Prolongeant la région maritime jusqu’à la latitude Nyamassila ‚les plateaux sont surtout connus pour leur climat doux frais ‚leur « triangle café cacao »verdoyant et leur nombreuses chutes .Dans la zone montagneuse de l’Akposso‚la route Atakpamé –Badou surplombe de nombreuses gorges et serpents à travers plusieurs villages d’altitude ;au pieds du massif ‚Atakpamé‚ville au cinq collines ‚a jadis servi de cité-refuge .Dans cette ville on trouve les vestiges de l’époque allemande à savoir la résidence du commandant de cercle‚la station Kamina etc.
La sous- région de Kloto aux paysages pittoresques émerveillés par ses falaises abruptes‚ ses forets magnifiques‚ ses chutes et ses cascades ; elle abrite Kpalimé‚ une ville riche en couleurs : vestiges coloniaux‚ marché de fruits‚ centre artisanal…Le château viale‚ surprenante bâtisse perchée au sommet des monts de Avatimé‚ rappel en bien des traits les forteresses médiévales européennes.
Au sud‚ le mont Agou‚ le plus haut sommet du Togo‚ domine une vaste plaine : à ses flancs sont accrochés plusieurs villages‚ véritables clairières au milieu des champs de café et cacao.

3-LA REGION CENTRALE :

Comprise entre les latitudes de Nyamassila et d’Aléhéridè‚ la région centrale est un vieux foyer de brassage ethnique ; elle oppose une zone de montagne et de forêt à une zone de plaine et de savane arborée .A l’ Ouest les forêts classées de Fazao et Malfakassa s’étirent sur 192000 ha ‚englobant les réserves de Kamassa et de Koué.A l’est la sous région de Tchamba ‚drainée par le Mono et l’Ogou ‚entretient une faune très riche en buffles‚ phacochères ‚cobas et singes .L’artisanat y est florissant (pyrogravure‚tissage‚ teinturerie …).Au cœur du pays Tem ‚ Sokodé‚ capitale régionale‚ est une métropole islamique et un carrefour commercial.

4-LA REGION DE LA KARA

La région de la Kara se détache de la centrale par l’important massif de Tchaoudjo‚ objet de spectacle grandiose : arbres gigantesques‚ gorges profondes‚ blocs de rocs impressionnants entaillés à Alédjo. Al’Ouest ‚ les pays Bassar et Konkomba sont surtout connus pour leur glorieux passé guerrier et leurs vieil artisanat sidérurgique de Bandjéli .Au centre et à l’Est le pays Kabyè fortement peuplé‚ se distingue par son paysage de savanes clairsemé et surtout par ses traditions très vivaces . Il abrite la capitale régionale‚ Kara‚ véritable ville champignon .Sarakawa‚ à 15 Km de là‚ est devenu depuis 1974 un lieu de pèlerinage. Au nord le parc national de la Keran qui déborde largement sur la région des Savanes‚ protége sur près de 180000 ha une faune très riche et variée. Non loin de Kanté‚ les villages Tamberma attirent par leur architecture originale‚ de nombreux touristes.

5-LA REGION DES SAVANES

C’est le domaine de la savane sèche.On y est frappé d’un côté par les mirages de l’immense plaine de l’Oti‚ de l’autre par les remarquables falaises de Bombouaka.çà et là des curiosités géographiques s’imposent comme sites touristiques de premier plan : le bassin naturel de Doung‚ les magnifiques « grottes-refuges » de Bogou‚ la « fosse aux lions »‚ aujourd’hui plutôt riches en éléphants.

En ville comme à la campagne ‚les manifestations culturelles‚très vivaces ‚sont l’éclosion des traditions regionales.Le togolais ‚très hospitalier et enthousiaste ‚reste très attaché à ses valeurs et le manifeste fièrement à travers des cérémonies sagement codifiées et jalousement transmise de génération en génération..Ainsi cultes ancestraux‚ initiations‚ folklore (Ballet‚ tam-tam‚ chants et danses aux rythmes Agbadja‚ Kamou‚ bobobo etc.)‚ arts …fournissent aux touristes une gamme de spectacles attrayants.Lomé est l’expression de synthèse de ce patrimoine culturel richement diversifié.

Advertisement